Novembre 2015

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Cérémonie de remise du DEC et du Cafcac

Cette année dans le cadre du 70e Congrès de l’Ordre, une cérémonie solennelle et conviviale, a réuni, le vendredi 2 octobre, deux promotions de diplômés d’expertise comptable (sessions de novembre 2014 et de mai 2015 du DEC), les nouveaux titulaires du Cafcac, et leurs invités. Plus de 3 200 personnes étaient présentes dans le grand amphi du Palais des congrès.

 

Invitée par Philippe Arraou, président du Conseil supérieur, Olivia Kirtley, présidente de l’International Federation of Accountants (IFAC), a accepté de parrainer cette cérémonie pour la première fois. Elle s’est exprimée devant les nouveaux diplômés avec beaucoup d’humour et de sympathie, se souvenant de ses propres débuts dans une profession essentiellement masculine à l’époque. Pour marquer sa complicité avec la salle, son premier geste sur scène fut de prendre un “selfie” de Philippe Arraou et d’elle-même avec en fond l’ensemble des diplômés : gros succès et applaudissements de la salle !

 

Philippe Arraou a rappelé que le diplôme d’expertise comptable constituait le ciment de l’identité de la profession autour des valeurs d’éthique, d’indépendance, d’assurance et de sécurité.

"Cette cérémonie attendue par tous consacre un long parcours d’études, de stages, d’heures passées sur la préparation du mémoire notamment. Cette épreuve phare du diplôme requiert un investissement de tous, de vous bien sûr, mais aussi de votre entourage professionnel et de votre famille. En effet, à l’âge d’obtention du DEC, il n’est pas rare d’être déjà dans un projet familial. Ce sont donc plusieurs projets lourds à mener de front : un diplôme d’Etat de haut niveau, un début de carrière, un mariage, des enfants…"

 

Un “casting” symbolique

Tous les diplômés étaient à l’honneur ce jour-là. Mais comme il n’était pas possible de les faire tous monter sur scène, il a été procédé en amont à un “casting” sur quelques critères tels que l’âge, la diversité des nationalités, la meilleure moyenne obtenue aux épreuves, etc. Ce choix a permis de mettre en avant les valeurs et les atouts du DEC, accessible à tout âge et à la portée de tous les candidats motivés quelle que soit leur origine.

 

Olivia Kirtley et Philippe Arraou ont ainsi remis leur diplôme à un panel de six diplômés de nationalités différentes. « Je souligne notamment la volonté et la détermination de nos diplômés francophones qui rencontrent de nombreux obstacles pour effectuer leur stage ou pour venir passer leurs épreuves en France » a précisé le président du Conseil supérieur. Il a bon espoir de voir s’ouvrir dans un avenir proche des centres d’examen du DEC au Maghreb et en Afrique subsaharienne. En effet, les textes autorisent les candidats francophones à réaliser la totalité de leur stage dans leur pays d’origine : il est donc légitime de leur donner aussi la possibilité d’aller jusqu’au bout du cursus comptable supérieur et de leur permettre de passer les épreuves finales à proximité et dans des conditions sécurisées. La direction générale de l’enseignement supérieur a pris la question très au sérieux.

 

Martial Chadefaux, président du jury du DEC, a accueilli sur scène Laure Garnier et Carole Zanetti qui ont obtenu la meilleure moyenne à chacune des deux sessions. Si les candidats masculins sont en plus grand nombre, ce sont des candidates qui obtiennent les meilleures notes ! Il a chaleureusement remercié les examinateurs et les gestionnaires du DEC à Arcueil qui œuvrent tout au long de l’année au bon déroulement des épreuves finales. Les représentants des jeunes, Boris Sauvage, plus jeune élu au Conseil supérieur, et David Ladame, président du Club des jeunes experts-comptables (CJEC), ont félicité la benjamine ainsi que le plus âgé des diplômés présents dans la salle : 31 ans les séparent et le même diplôme les rapproche.

 

Le Certificat d’aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes (Cafcac)

Depuis deux ans, la Compagnie nationale des commissaires aux comptes s’associe à cette cérémonie et accueille les nouveaux titulaires du Cafcac. Cette année, Denis Lesprit, président de la CNCC, et Marie-Hélène Tric, présidente du jury du Cafcac, ont invité sur scène Nicolas Briche, le plus jeune de la session 2014 du Cafcac, ainsi que Charlotte Zweibaum qui a obtenu les meilleures notes à cet examen difficile réformé en 2013. Denis Lesprit a rappelé les spécificités du Cafcac et les nouvelles passerelles entre les deux filières.

 

Les nouveautés de la cérémonie 2015
Deux nouvelles séquences ont été ajoutées à cet évènement : la remise des prix aux meilleurs mémoires d’expertise comptable ainsi que la remise du prix « Cavec » au plus jeune diplômé inscrit au tableau de l’Ordre.
Prix aux meilleurs mémoires
Il s’agit des mémoires soutenus au cours des deux sessions de 2014. Le jury des prix du Conseil supérieur avait choisi de récompenser quatre diplômés pour un 1er prix, deux mentions d’égale valeur et un prix Audit.
1er prix : Amélie Van Elst : « Le capital humain : diagnostiquer, mesurer et agir sur le stress en cabinet » ;
Mention : Mathieu Orgerit:  « L’évaluation d’un site internet - Mise en évidence des problématiques et proposition d’une démarche illustrée à destination de l’expert-comptable et ou du commissaire aux comptes » ;
Mention : Arnaud Chandioux: « Comment évaluer la vigne en normes IFRS dans les entreprises du secteur viticole français – Outil de réflexion pour le commissaire aux comptes » ;
Prix Audit : Claire Belluci: « Les chambres de métiers et d’artisanat : la mission du commissaire aux comptes, démarche d’audit et proposition d’un guide méthodologique ».
Le prix « Cavec »
C’est une belle idée du président de la Cavec, Pol Lavefve, de vouloir distinguer le plus jeune des inscrits à l’Ordre et donc à la Cavec, caisse de retraite et de prévoyance dont les services et ressources restent souvent méconnus des membres de l’Ordre.
Ce prix a été décerné à Begad Mohamed, né le 12 juillet 1988, diplômé à la session de mai 2015 et inscrit au tableau le 24 septembre 2015 en tant qu’expert--comptable salarié, exerçant à Paris. 
Les panels de la cérémonie du 2 octobre
La diversité des cultures
Cameroun : Richard Tina Pobou
Côte d’Ivoire : Sekou Demba
Maroc : Salva Mikou
Sénégal : Mamadou Lamine Fall
Togo : Kodjo Akpondeou
Tunisie : Nouha Medhioub
Les deux meilleures moyennes
Laure Garnier
Carole Zanetti
La benjamine et le senior
Clémentine Guyon
Roberto Rosa

Retour en images sur la cérémonie

 

 

Paroles de diplomés 

 

Quelques nouveaux diplômés ont accepté de prendre la parole ! Découvrez leur témoignage, et leur vision du métier ! A suivre, le retour sur la cérémonie !

Posté par Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-comptables sur mardi 6 octobre 2015

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

FEVRIER 2019

SIC N° 381

  • Le site privé de l'Ordre fait sa révolution
  • Tour d'horizon des principales mesures de la loi de finances
  • LFSS pour 2019 et loi portant mesures d'urgence économiques et sociales

Consulter

JANVIER 2019

SIC N° 380

  • Le prélèvement à la source : c'est parti !
  • Bruno Parent : directeur général de la Direction générale des finances publiques
  • Les défis mondiaux de la comptabilité

Consulter

Décembre 2018

SIC N° 379

  • ​73e Congrès « Stratégie et compétences pour la croissance »

Consulter

Novembre 2018

SIC N° 378

  • Règles de signature des travaux des cabinets d'expertise comptable
  • jesignexpert.com, la nouvelle plateforme de signature électronique
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances et du ministre de l'Action et des Comptes publics

Consulter