Novembre 2015

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Évaluation : une formation en ligne à l’échelle internationale

Le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables et l’Association of Chartered Certified Accountants (ACCA) britannique ont profité du congrès pour présenter le fruit de leur travail commun : une formation en ligne à l’évaluation. Disponible dès janvier prochain, cette offre innovante permettra aux experts-comptables de raisonner, au même titre que leurs clients,
à l’échelle internationale.

 

C’est l’un des rendez-vous du congrès qui a le mieux illustré la volonté du Conseil supérieur de raisonner à l’échelle internationale. La grande conférence organisée autour du thème « L’évaluation dans un contexte international » a en effet donné à voir ce qui pouvait se faire de mieux en termes de collaboration au-delà de nos frontières. « Il est temps de construire des ponts pour se relier les uns aux autres », a assuré le président du Conseil supérieur, Philippe Arraou, en guise d’introduction. Traduction concrète de cet appel : les intervenants ont présenté un projet mené conjointement par le Conseil supérieur et l’ACCA (Association of Chartered Certified Accountants) du Royaume-Uni : une offre de formation en ligne (e-learning) centrée sur l’évaluation d’entreprise. Ouverte à tous les professionnels dès janvier 2016, elle proposera 20 heures de cours en français ou en anglais permettant, in fine, l’obtention d’un certificat délivré tout à la fois par l’Ordre et l’ACCA. « C’est une formation qui correspond parfaitement aux modes d’apprentissage de demain : on peut la suivre n’importe où, sur n’importe quel support, ordinateur ou tablette, au rythme que l’on souhaite », résume Michaël Fontaine, vice-président du Conseil supérieur. Lancée à l’échelle mondiale pour un prix accessible (340 euros), elle proposera, en se fondant sur de nombreux exercices concrets et interactifs, « de connaître ou se remettre en mémoire les techniques essentielles pour mener à bien une mission d’évaluation », comme le résume Olivier Salustro, membre du Comité évaluation du Conseil supérieur. Analyse stratégique, analyse financière, méthodes d’évaluation, choix de ces dernières en fonction de contextes donnés... La dizaine de modules répartis en deux grandes étapes (initiation et approfondissement) balayera l’ensemble du champ des connaissances en la matière.

Pour ce faire, les deux organismes ont mis en commun leurs compétences respectives. L’ACCA a apporté son expérience du e-learning et son maillage à l’international (elle compte 154 000 membres répartis dans 170 pays). Peter Redfern, qualifications manager à l’ACCA, a d’ailleurs souligné toute « l’importance de la technologie et du numérique pour soutenir nos valeurs. Cela nous aide à atteindre notre public et développer l’accès au plus grand nombre ». Pour sa part, le Conseil supérieur a livré son savoir-faire et son expertise en matière d’évaluation afin de concevoir les modules d’enseignement.

 
« Conserver le marché de l’évaluation »

Novatrice, cette initiative se veut une réponse à un besoin croissant des clients. « Les demandes d’évaluation sont en progression, indique ainsi Antoine Legoux, membre du Comité évaluation du Conseil supérieur. On note d’ailleurs que les marchés financiers sont demandeurs. » « Notre profession travaille de plus en plus sur des opérations de restructuration, cession ou vente, poursuit Michaël Fontaine. L’évaluation d’entreprise prend une dimension internationale ; les sociétés françaises investissent à l’étranger et inversement ». De quoi permettre à Philippe Arraou de conclure : « Nos clients, et le business en général, n’ont pas de frontière. Comme accompagnateurs des entreprises, nous nous devons donc d’avoir des réponses de dimension internationale. C’est pour cela que nous souhaitons travailler avec l’ACCA et mettre nos différences culturelles au service de l’économie, en enrichissant des projets communs de nos visions respectives. »

 

Autre objectif porté par cette offre de formation en ligne : permettre aux experts-comptables d’affirmer leur présence et leur expertise sur le secteur stratégique de l’évaluation. « Nous voulons maintenir notre profession à un niveau élevé de compétence dans un intérêt clairement économique, relève Michaël Fontaine. Car si nous ne sommes pas présents sur ce marché, d’autres acteurs risquent de s’en emparer. Dispenser cette formation et délivrer ce certificat au maximum de professionnels de la comptabilité et de l’expertise doit nous permettre de le conserver. »

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter

MAI 2019

SIC N° 384

  • Les chiffres-clés de la filière comptable
  • Lutte contre le blanchiment : la France évaluée en 2020 par le Gafi
  • Administration provisoire de l'expert-comptable

Consulter

AVRIL 2019

SIC N° 383

  • S'engager dans l'action au service de l'économie
  • Un congrès pour plonger au cœur des flux
  • Site privé : mais où gérer les délégations de droits Comptexpert

Consulter