Novembre 2015

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Réactions à chaud sur le congrès

Rose-Aimée Dedeyne, expert-comptable en Martinique

Le congrès me permet de mettre à jour mes connaissances et de découvrir des innovations technologiques qui peuvent m’être précieuses dans mon travail. Il m’est apparu d’autant plus important de venir cette année que beaucoup de choses vont se mettre en place au 1er janvier 2016 (DSN, complémentaire santé...). De même, j’ai pu aborder dans le détail cette partie numérique qui apparaît de plus en plus fondamentale. Elle évolue vite et nous demande de nous adapter en permanence. Le congrès est là pour nous y aider. 

 
Laetitia Jalabert, expert-comptable à La Seyne-sur-Mer

Le congrès est un rendez-vous important à mes yeux. Il me permet de me situer, de comprendre où en est mon cabinet dans l’intégration du numérique qui est aujourd’hui présent dans toutes les missions. J’ai pu ainsi constater qu’il y a des domaines pour lesquels je suis sur le bon chemin, par exemple en ce qui concerne la scannérisation ou la mise en place de certains outils pour le client. Dans le même temps, j’ai assisté à des travaux, notamment sur la DSN, qui ont alimenté ma réflexion, notamment sur la nécessité de mettre en place des tableaux de bord sociaux pour informer mes clients. 

 

Pierre Fauchart, expert-comptable à Tours

La profession évolue et il apparaît indispensable de prendre le virage au bon moment, tout particulièrement au niveau numérique. C’est pour cela qu’il me semble important de venir au congrès. Il permet de comprendre ce qui se fait de nouveau, de découvrir des évolutions de logiciels. Mon objectif étant de trouver une cohérence entre les améliorations présentées par les fournisseurs et les attentes que je perçois chez mes clients. En faisant le tour des stands, j’ai ainsi pu relever plusieurs offres intéressantes permettant d’automatiser des missions à faible valeur ajoutée (numérisation de factures, automatisation de la saisie comptable...).

 
Niaina Andriamampandry Rabe, expert-comptable stagiaire en Ile-de-France

C’est la première fois que je viens au congrès. Cela va beaucoup m’aider pour ma vie future lorsque j’aurai mon cabinet. Nous n’avons plus le choix, nous devons prendre le virage numérique. Le congrès répond à mes attentes : les conférences sont intéressantes en particulier celle sur le e-commerce pour développer la relation client, et j’ai apprécié l’accueil prévu pour les premiers congressistes. »

 
Naïké Bouchaut, expert-comptable en Eure-et-Loir

Le numérique peut attirer un profil de jeune collaborateur dans la profession. Il permet de gagner du temps et de satisfaire le client. C’est une opportunité pour faire évoluer les missions et être plus rapidement en contact régulier avec le client. Il constitue une autre manière de répondre à la clientèle. Par ailleurs, les échanges entre confrères et partenaires sont toujours intéressants lors du congrès. 

 

Didier Riffard, expert-comptable en Gironde

Depuis plusieurs années, le numérique et la dématérialisation nous touchent au cabinet. Je viens voir si nous sommes dans la bonne direction. Les prestataires peuvent faire accélérer notre transition numérique. Dès mon retour au cabinet, je vais en parler avec les autres associés, leur expliquer ce que j’ai vu au congrès et évoquer les idées nouvelles, par exemple les portails participatifs. 

 

Dominique Husson, expert-comptable à Agen

Ce congrès sur le numérique nous rappelle quelque chose de fondamental : nous devons mettre nos pratiques en harmonie avec le monde dans lequel nous vivons. La profession a la nécessité de réagir face à une concurrence qui risque de se développer, tout particulièrement parmi les spécialistes du cloud. Un cloud qu’il nous faut, au même titre que d’autres outils, « prendre en main », maîtriser. Il nous permettra de répondre en temps presque réel à de nombreux besoins de nos clients. Je ressors donc de ce congrès avec l’assurance qu’il faut que je réfléchisse davantage au numérique et que je travaille davantage à son intégration.

 
Nicolas Bous-Tonnelline, expert-comptable à Paris

Le thème du numérique est un bon choix. Je suis venu pour les conférences et les nouvelles techniques des exposants. Il y a des idées intéressantes sur le « full service ». Le financement à court terme est dans l’air du temps. Présenté au congrès, le dispositif d’une carte bleue achetée au tabac pour les personnes interdites bancaires a retenu mon attention. Cette carte va voir en temps réel si le solde du compte du client est positif. Elle évite ainsi les impayés et les recouvrements.

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2019

SIC N° 389

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

  • 74e Congrès : L'expert-comptable au cœur des flux
  • Le Gafi publie ses lignes directrices pour la profession comptable
  • Loi Pacte et entreprises : les principales mesures en droit des affaires

Consulter

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter