Juin 2016

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Paris Ile-de-France

Allo Impôt : les Français ont rendez-vous avec la profession

Comme chaque année, le mois de mai sonne le retour d’un rendez-vous délicat pour les particuliers : le moment de déclarer leurs revenus. Et s’il est parfois difficile pour ces derniers de se figurer les avantages à recourir à l’expertise d’un professionnel de la fiscalité, l’opération Allo Impôt est une formidable occasion d’en faire la preuve, à Paris comme en région.

 

Depuis 2010, l’opération lancée par l’Ordre des experts-comptables de Paris Ile-de-France offre aux contribuables français une assistance gratuite pendant 7 à 9 jours, durant lesquels, à travers consultations téléphoniques et permanences physiques, 150 consœurs et confrères mobilisés les aident à remplir leur déclaration de revenus.

 

Cette année encore, records “d’audience” battus : 42 000 appels/350 consultations physiques. Nocturne supplémentaire, plan d’affichage musclé, il est vrai qu’il aura été difficile de passer à côté de ce premier évènement grand public pour notre profession : du 11 au 20 mai, ce sont 350 taxis aux couleurs de l’opération qui ont sillonné les rues franciliennes, ainsi que 120 affiches visibles dans les kiosques de toute la capitale qui ont contribué à témoigner du caractère incontournable des experts-comptables dans les opérations de fiscalité.

 

Le 10 mai, journée spéciale Allo Impôt sur Europe 1, Stephane Cohen et Laurent Benoudiz se sont relayés sur l’antenne toute la journée. Le premier, chez Jean-Marc Morandini dans le Grand Direct de l’Actu, le second aux côtés de Jean-Michel Aphatie et Maxime Switek, répondant en direct aux questions des auditeurs. En parallèle, les principales nouveautés fiscales ont été traitées par Vital Saint-Marc sous forme de mini-spots radio, diffusés pendant toute la durée de l’opération.

C’est également le 10 mai que Le Parisien Aujourd’hui en France a publié un dossier spécial de huit pages, « Guide de vos impôts », en partenariat avec l’opération.

Journal de France 2, France 3, Vital Saint Marc invité de l’émission La Quotidienne sur France 5, Stéphane Cohen au micro de Chérie FM, Laurent Benoudiz sur celui de Radio Notre-Dame, et puis Metronews, Lemonde.fr, Boursorama, plus d’une centaine de retombées presse et web ont fait la part belle à notre mobilisation.

 

Allo Impôt est une opération citoyenne, symbolique autant que stratégique.

Elle porte en elle la nature et la force de notre engagement dans l’économie de notre pays. Elle contribue à mieux faire connaître notre profession, notre grand savoir-faire. Elle rend compte de ce que « profession réglementée » peut signifier, dans son acception la plus noble : répondre à une mission de service public.

Un merci tout particulier à nos consœurs et confrères franciliens, ainsi qu’à nos confrères de Champagne, Normandie et Picardie venus gonfler les rangs de nos bénévoles.

Le succès de l’édition 2016, appuyé par cette considérable visibilité médiatique, a permis d’identifier précisément les interrogations récurrentes et nouvelles auxquelles sont confrontés les particuliers. De plus en plus de raisons de s’appuyer sur l’expertise de la profession comptable.

 

Et vous, êtes-vous au point sur les nouveautés 2016 en matière de fiscalité ?

Un nouveau traitement pour les indemnités de stage et les salaires perçus hors périodes scolaires

Les indemnités et gratifications de stage sont désormais exonérées d’impôt, au même titre que pour les apprentis, dans la limite, par an et par contribuable, du montant annuel du Smic, soit 17 490 euros.

Les salaires perçus par les étudiants âgés de 25 ans au plus au 1er janvier 2015 en rémunération d’une activité exercée pendant ou en dehors des congés scolaires ou universitaires (jobs d’été notamment) sont exonérés dans la limite de 4 373 euros.

 

Un calcul complexe des droits concernant les dépenses en faveur de la qualité environnementale

Certaines dépenses en faveur de la qualité environnementale de l’habitation principale ouvrent droit à un crédit d’impôt égal à 30 %.

Pour le calculer, les contribuables doivent veiller au respect du plafond pluriannuel de dépenses fixé à :

  • 8 000 euros pour un célibataire, veuf ou divorcé ;
  • 16 000 euros pour un couple marié ou pacsé soumis à une imposition commune.

 

Une attention particulière doit également être donnée aux conditions du « bouquet de travaux ». En effet, en 2016, les contribuables devront déclarer les dépenses afférentes à un bouquet de travaux comprenant :

  • une première dépense du bouquet effectuée du 1er janvier au 31 août 2014 ;
  • une deuxième dépense du bouquet effectuée en 2015.
La suppression de la prime pour l’emploi

A compter de l’imposition des revenus de 2015, la prime pour l’emploi est supprimée. Elle est remplacée par la prime d’activité qui sera versée à compter de 2016 par les caisses d’allocations familiales. Elle est exonérée d’impôt sur le revenu.

 

Des subtilités supplémentaires au sujet de la déclaration de revenus des enfants

Enfants rattachés au foyer fiscal

En 2015, peuvent être rattachés au foyer fiscal des parents :

  • les enfants mineurs (légitimes, naturels, adoptifs, recueillis) âgés de moins de 18 ans au 1er janvier de l’année ;
  • les enfants majeurs célibataires âgés :
    - de moins de 21 ans au 1er janvier 2015 ;
    - ou de moins de 25 ans, à cette date, s’ils poursuivent leurs études.

Enfants non rattachés au foyer fiscal

Lorsqu’ils ne sont pas rattachés au foyer fiscal de leurs parents, les enfants doivent établir leur propre déclaration mentionnant leurs revenus et notamment la pension alimentaire.

Le montant de la pension alimentaire déductible versée à un enfant mineur, non compté à charge, n’est pas limité. En revanche, s’agissant de la pension versée à des enfants majeurs, la déduction est limitée à 5 732 euros en 2015 et suppose que les bénéficiaires ne soient pas comptés à charge et soient en état de besoin.

Par ailleurs, les contribuables doivent avoir les justificatifs des versements effectués.

 

Gestion et imputation des pertes sur titres : mode d’emploi

L’abattement pour durée de détention s’applique aux gains nets imposables, c’est-à-dire après compensation des plus-values réalisées par le contribuable, avant tout abattement, avec les moins-values de même nature subies au cours de la même année ou reportées. Par ailleurs, l’imputation des moins-values s’effectue pour le montant et sur les plus-values au choix du contribuable.

Pertes de l’année : elles sont imputables sur les gains de même nature réalisés au cours de la même année. En cas d’excèdent, celui-ci est reportable sur les plus-values et gains de même nature des dix années suivantes.

Pertes des années antérieures (année 2005 à 2014) : elles sont imputables sur les gains de l’année après imputation des pertes de l’année, l’imputation portant en outre sur les pertes les plus anciennes.  

 

Pour en savoir +
Toutes les infos sur l’édition 2016 sur  www.allo-impot.fr

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

FEVRIER 2020

SIC N° 392

  • Loi de finances 2020 : les principales mesures fiscales
  • DGFip : des chantiers structurants à venir
  • L'Arpec, un nouvel outil LAB au service des experts-comptables

Consulter

JANVIER 2020

SIC N° 391

  • Ordre et Compagnie sous un même toit : un projet qui voit “Le Jour ”
  • Congrès365: troisième temps
  • La synergie s'organise

Consulter

Décembre 2019

SIC N° 390

  • Infodoc-experts au service de la profession
  • Un conseil qui compte : épisode 3
  • La facture électronique où en sommes-nous ?

Consulter

NOVEMBRE 2019

SIC N° 389

  • 74e Congrès « L'expert-comptable au cœur des flux »

Consulter