AddToAny
Share

L’hackathon : une des véritables attractions du 71e Congrès

A l’occasion du congrès, le palais 11 de « Brussels Expo » a abrité, pendant 48 heures, une compétition acharnée entre quatre équipes d’élèves de Sup’info. Objectif : développer le meilleur outil pour passer du résultat comptable au résultat fiscal…

 

La méthode de détermination du résultat fiscal

Laurent Didelot, diplômé d’expertise comptable et professeur au sein du groupe ESC Dijon-Bourgogne, est à l’origine de cette aventure. Auteur de nombreux articles publiés notamment dans la Revue française de comptabilité1, l’enseignant est le concepteur d’une nouvelle méthode de détermination du bénéfice imposable : « la connexion intégrée ».

 

Constatant que le processus de passage du résultat comptable au résultat fiscal n’est pas sécurisé et génère des coûts de suivi ou d’erreur non négligeables, l’inventeur propose une nouvelle méthode fiable et sûre. Elle consiste à enregistrer les divergences fiscalo-comptables à l’aide d’écritures en partie double dans des comptes d’une classe ad hoc (classe F comme « Fiscale » par exemple).

Ainsi, sans changer sur le fond le champ de la connexion entre comptabilité et fiscalité, chaque entreprise peut déterminer en totalité son résultat fiscal par des écritures en partie double.

 

La méthode constitue un moyen d’automatiser l’établissement du tableau n°2058-A de la liasse fiscale et de fournir à la demande des états financiers de nature fiscale et non plus seulement comptable. Elle s’adresse à toutes les entreprises relevant d’un régime réel d’imposition, que cela concerne les bénéfices industriels et commerciaux, l’impôt sur les sociétés, les bénéfices non commerciaux ou les bénéfices agricoles.

 

L’hackathon

Largement utilisé dans les entreprises aujourd’hui, l’hackathon2 constitue un moyen efficace de développer un nouveau logiciel dans une période de temps donnée.

En partenariat avec l’éditeur Intuit/Quickbooks, le Conseil supérieur a réuni neuf élèves, issus de Sup’info (Université internationale qui forme des « experts en technologies de l’information et de la communication »), dans un espace dédié du salon des expositions de Bruxelles. Chaque élève était équipé de son propre PC et avait été doté d’un écran de 17 pouces.

Le cahier des charges élaboré pour l’hackathon était précis et fixait treize niveaux de difficultés répondant aux nécessités de fonctionnement de l’outil à développer.

Commencé le mercredi 28 septembre à 8 heures précises, c’est le vendredi 30 septembre à 8 heures du matin que le président Philippe Arraou a appuyé sur le compteur-minuteur, mettant ainsi fin au concours.

 

Ainsi, au terme de 48 heures d’hackathon, le jury, composé de dix membres de la profession comptable, a procédé à l’évaluation des travaux accomplis. Une grille spécifique de notation a été dressée pour l’occasion, faisant ressortir :

  •  les qualités d’ergonomie et de finition du projet ;
  • le potentiel de développement et de pérennisation associé ;
  • la valeur technique quant à la réussite des treize niveaux de difficulté proposés ;
  • le comportement et l’esprit d’équipe manifestés par les développeurs.

Le choix du vainqueur a été particulièrement difficile à effectuer mais c’est l’équipe « Bunny and Clyde » qui l’a finalement emporté grâce, notamment, à une ergonomie particulièrement réussie de son projet.

Gratifiés d’un voyage de plusieurs jours dans la Silicon valley, les deux équipiers gagnants ont été récompensés par un chèque global de 4 500 euros qui leur a été remis tout spécialement par Philippe Arraou, au cours de la plénière de clôture du congrès.

 
Et maintenant ?

Dans le cadre d’une deuxième étape, postérieure au congrès, les travaux issus de l’hackathon pourraient être repris et approfondis pour permettre le développement de l’outil sous une forme exploitable et utile à toute la profession comptable.

Le succès de l’opération et les retombées positives concernant la présentation de la méthode innovante de Laurent Didelot incitent le Conseil supérieur à poursuivre ses expérimentations dans la voie tracée lors du congrès.

 

Compte tenu des potentialités ouvertes par la méthode et de la réussite manifeste de l’événement, certains congressistes se sont même déjà donné rendez-vous à l’hackathon du prochain congrès. 

 

L’ouvrage : « L’innovation comptable au service de la détermination du résultat fiscal »Après avoir compris l’intérêt majeur de cette nouvelle méthode, le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables a décidé de passer de la théorie à la pratique : il s’agit, en effet, de produire un outil utile et innovant au service de la profession comptable. A cette fin, il a donc été arrêté de :
- divulguer largement la nouvelle méthode à travers un ouvrage distribué en cadeau pendant le congrès de Bruxelles ;
- lancer un hackathon au cours dudit congrès.

L’ouvrage, co-rédigé par Laurent Didelot, Odile Barbe, experts-comptables diplômés, enseignants chercheurs dans le groupe ESC Dijon Bourgogne, et Claude Lopater, expert-comptable, ancien membre du collège de l’ANC, expose les enjeux de la méthode ainsi que les modalités pratiques de mise en œuvre et illustre l’exposé par de nombreux exemples. Il est préfacé par Patrick de Cambourg et Philippe Arraou qui mettent en relief les caractères innovants et riches de nouvelles perspectives de la méthode ainsi proposée.

1. Articles de la RFC co-rédigés par Laurent Didelot et Odile Barbe : retrouvez-les sur le Sic numérique.
2. Contraction de «hack» et de «marathon», le mot hackathon désigne à la fois le principe, le moment et le lieu d’un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours. C’est un processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l’innovation numérique.

 

1 sur 1

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter

MAI 2019

SIC N° 384

  • Les chiffres-clés de la filière comptable
  • Lutte contre le blanchiment : la France évaluée en 2020 par le Gafi
  • Administration provisoire de l'expert-comptable

Consulter