AddToAny
Share

Les partenaires dans la dynamique numérique

Près de 200 exposants ont proposé aux cabinets les outils pour accompagner au mieux les mutations de la profession. Avec une constante : la digitalisation croissante des relations entre l’expert-comptable et tous les acteurs de son écosystème.

 

En 2015, l’Ordre avait placé l’expert-comptable numérique au cœur des débats du 70e Congrès ; une façon pour la profession de prendre acte de la transformation majeure qui s’opérait alors. En pénétrant dans la vaste exposition qui a accueilli cette année les partenaires présents à Brussels Expo, une impression s’est immédiatement dégagée : la question digitale est plus que jamais d’actualité ! De l’avis des habitués, elle a même pris, pour cette nouvelle édition, plus d’importance encore qu’elle n’en avait l’an dernier à Paris. Les stands des exposants sont ainsi le reflet des tendances et mutations qui parcourent la profession : ils confirment la numérisation croissante des cabinets.

Au sein de la vaste exposition qui a pris place pour les trois journées du congrès, 178 marques se sont retrouvées pour proposer leurs services et leurs solutions aux experts-comptables ayant fait le déplacement en Belgique. Parmi elles, une très forte présence des éditeurs de logiciels dont la place se fait plus importante d’année en année.

 

Les poids lourds du secteur ont rivalisé d’ingéniosité pour mettre sur pied les stands les plus attractifs possibles. Des décors spectaculaires, des couleurs vives pour attirer l’œil... Rien n’a été négligé. Y compris pour les clients ne pouvant être présents au congrès, des comptes rendus réguliers de l’actualité de leur stand sur les réseaux sociaux et même des directs organisés via l’application en vogue Periscope. « Le congrès représente un grand moment pour nous, confirme la directrice France des activités experts-comptables d’un de ces géants du logiciel. Notre stand doit nous permettre de proposer des nouveautés, mais également de prendre le pouls de la profession et du marché. Il est indispensable d’avoir des offres en adéquation avec ce dernier. » Les nombreuses démonstrations de nouvelles applications ont justement été, pour l’entreprise, l’occasion d’étudier, en direct, la réaction des utilisateurs.

 
Une digitalisation qui touche tous les exposants

La vague numérique n’est pas seulement visible chez les éditeurs évoluant au quotidien dans l’univers informatique. C’est d’ailleurs là un fait remarquable : l’ensemble des acteurs présents dans l’écosystème de l’expert-comptable travaille aujourd’hui à la digitalisation de ses relations avec lui. Banques, assurances, gestionnaires de patrimoines : le mouvement paraît général. Un passage dans les allées de l’exposition, et plus particulièrement dans celles de la cité du conseil, a rapidement permis de prendre la mesure des transformations à l’œuvre. Une évolution qui doit avoir, à terme, une finalité positive pour l’expert-comptable, en lui permettant de dégager du temps pour la pratique de son métier de conseil et pour l’approfondissement de sa relation avec ses clients.

Ce mouvement numérique n’épargne finalement personne, pas même les éditeurs juridiques. Cela fait déjà plusieurs années qu’ils ont pris le tournant digital et adapté leurs contenus au développement des écrans. Déclinant désormais en parallèle des offres papier et numérique, l’un d’eux a profité du congrès de l’Ordre pour présenter sa nouvelle campagne de communication devant appuyer la diffusion d’une base documentaire en ligne. « Nous travaillons de façon globale sur une reconversion en numérique de nos bases papier, avec les mêmes fonctionnalités et une façon de rechercher identique, explique-t-on dans cette maison d’édition. Le papier, pour sa part est, certes, en déclin, mais il a encore toujours beaucoup de consommateurs, tout particulièrement en Afrique francophone. »

 

Importer des factures grâce à son smartphone

De nombreux éditeurs de logiciels ont, pour leur part, proposé des solutions permettant aux experts-comptables et à leurs clients d’avoir un accès direct et en ligne à leur comptabilité. Il s’agit là, de l’avis des observateurs, d’une forte tendance. Cet accès peut se faire bien sûr par l’intermédiaire d’un ordinateur, mais aussi, et de plus en plus, via une tablette ou un smartphone.

Autre forte tendance que l’on a retrouvée chez plusieurs partenaires : donner la possibilité aux clients, grâce à ces nouvelles applications, de prendre en photo directement leurs factures avec leur mobile pour l’importer dans leur espace comptabilité présent sur le cloud. Sur ce point, la dématérialisation a fait des progrès notables ces dernières années par le biais d’une reconnaissance des factures plus efficace. Les solutions proposées au sein de l’exposition permettent ainsi désormais des traitements bien plus rapides qu’il y a encore quelques années.

 
Une formule revisitée pour le kiosque actualité

Comme à chaque édition, l’espace partenaires a proposé des rendez-vous réguliers pour permettre aux congressistes d’enrichir leur réflexion sur l’avenir de la profession. Le kiosque actualité a ainsi mis en place un programme de microconférences sur des thématiques proches des préoccupations quotidiennes des experts-comptables. « La robotisation, synonyme de baisse de chiffre d’affaires et de marge ? » ou encore « Développer de nouvelles missions d’accompagnement pour vos clients ! » ont ainsi fait partie des sujets abordés dans une formule revisitée par rapport à l’édition 2015. C’est en effet sur un espace unique, et non sur les stands, que se sont déroulées cette année ces microconférences animées par des partenaires sélectionnés. A leur issue, ces mêmes partenaires ont pu s’entretenir avec des participants dans un salon “lounge” attenant, aménagé dans ce but. Enfin, les ateliers solutions partenaires et l’espace « 30 minutes pour convaincre » ont eux aussi permis, sur une base informative, de multiplier les prises de contact entre exposants et congressistes.

 

Un congrès stratégique pour les exposants

L’équation est simple : pour toute entreprise participante, le congrès permet d’être présente aux côtés de plusieurs milliers de clients potentiels ; c’est donc une occasion à ne pas rater. Le congrès de l’Ordre des experts-comptables, par sa puissance numérique, est ainsi particulièrement stratégique pour les partenaires. Cela explique leur présence en grand nombre et leur volonté d’attirer l’œil des congressistes en organisant des lancements de nouveaux produits ou en soignant l’esthétique de leur stand.

Et si le congrès a une si grande importance pour eux, c’est également parce que, contrairement à certains événements similaires d’autres corporations professionnelles, beaucoup de congressistes sont décideurs et peuvent, le jour même de leur visite sur un stand, faire acte d’achat.

Pour de petits exposants, ces trois journées peuvent donc être cruciales pour la croissance économique de leur société. Certaines réalisent jusqu’à 2/3 de leur chiffre d’affaires annuel au congrès. 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter

MAI 2019

SIC N° 384

  • Les chiffres-clés de la filière comptable
  • Lutte contre le blanchiment : la France évaluée en 2020 par le Gafi
  • Administration provisoire de l'expert-comptable

Consulter