DECEMBRE 2016

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Les parcours labellisés : acquérir une nouvelle compétence

Recruter ou former et fidéliser ? Les parcours labellisés de la profession offrent une réponse accessible, pragmatique et ciblée. Ils s’adressent aux professionnels, comme aux collaborateurs, avec des objectifs propres à chaque public. Les parcours professionnalisent les collaborateurs du cabinet ; pour les experts-comptables et les commissaires aux comptes, ils valorisent un savoir-faire. Dans les deux cas, c’est un investissement gagnant sur tous les plans !

 
Un format répondant aux critères de la formation continue

L’offre de formation du CFPC et des Instituts Régionaux de Formation (IRF) comprend deux types de parcours : pour les experts-comptables et commissaires aux comptes d’une part, pour les collaborateurs d’autre part. Selon les objectifs de compétences recherchés, ces derniers vont acquérir une nouvelle pratique, se perfectionner, ou se spécialiser dans une fonction au sein du cabinet. Pour les experts-comptables et pour les commissaires aux comptes, tout ou partie de certains parcours a fait l’objet d’une homologation par le Conseil scientifique placé auprès de la CNCC.

Ces parcours ont récemment été repensés en termes de cohérence, de durée, d’équilibre e-learning/présentiel de façon à les rendre plus attractifs et finançables (démarche en cours) au titre du Compte Personnel de Formation (CPF) et/ou de la période de professionnalisation.

A l’issue du parcours de formation, et s’il a satisfait aux conditions de validation des acquis, le participant reçoit un certificat de la profession précisant les compétences acquises.

Pour les collaborateurs en particulier, les parcours sont des arguments de recrutement et de fidélisation, des leviers vers de nouvelles compétences, une réponse aux nouveaux marchés de la profession.

 

Des formations encadrées

Un règlement, approuvé par la commission de Formation du Conseil supérieur et par le Conseil d’administration du CFPC, définit et harmonise les modalités d’organisation, de suivi et de validation des parcours. La dénomination « parcours labellisé » ne peut être utilisée que pour des actions de formation correspondant à ce règlement.

Les documents remis dans le cadre de ces parcours sont soumis aux droits d’auteur et appartiennent au CFPC. Les participants ne sont pas autorisés à diffuser à un tiers tout ou partie des contenus, tests d’évaluation, tests d’entrée et leurs corrigés et cas de synthèse. Les informations sont centralisées et conservées par l’IRF. Les animateurs et le responsable du parcours ainsi que les membres des jurys ne conservent aucun document et ne peuvent les diffuser à un tiers. Toutes les informations sont soumises à des règles de confidentialité et sont couvertes par le secret professionnel.

 

Conditions d’accès aux parcours

Ces conditions sont précisées dans le règlement des parcours. Ce ne sont pas des freins à l’inscription mais des mesures nécessaires pour constituer des groupes homogènes et, le cas échéant, diriger un candidat vers une formation plus adaptée.

Une première sélection s’effectue sur la base d’un CV et d’une lettre de motivation adressés à l’IRF concerné. Dans le cas des parcours pour les collaborateurs, un test d’évaluation des connaissances (quinze questions) est prévu. Si le taux de bonnes réponses est insuffisant, le candidat est reçu par le responsable du parcours, expert du domaine nommé par l’IRF, qui décide de l’inscrire ou l’oriente vers d’autres formations. Pour les experts-comptables, le test d’évaluation est remplacé par un entretien avec le responsable du parcours.

 

Déroulement des parcours

La durée des parcours varie de 70 à 150 heures. Tous les parcours comportent des modules e-learning répartis au cours du programme et des journées en présentiel. Des tests d’évaluation sont prévus à l’issue de chaque séquence ou journée. A la fin du parcours, les participants doivent se soumettre à un contrôle des acquis comme prévu par les textes relatifs à la formation professionnelle continue. Le bon déroulement des parcours tient bien sûr à l’assiduité et à la motivation des apprenants ainsi qu’à la qualité des animateurs mais aussi à l’implication du responsable du parcours dont le rôle est essentiel.

 

Evaluation des parcours

Pour chacun des publics, les parcours comportent deux niveaux de contrôle, en cours de formation et une fois tout le programme réalisé.

En cours de formation, pour tous :

  • un test en ligne à la fin de chaque module e-learning et pour les journées en présentiel, un test d’évaluation des connaissances de 15 questions à faire individuellement, corrigé hors séance par le responsable du parcours.

A la fin de la formation :

  • pour les collaborateurs : une évaluation finale à partir d’un cas de synthèse ;
  • pour les experts-comptables et les commissaires aux comptes : rédaction d’un mémoire d’une trentaine de pages avec une soutenance devant un jury ou bien un cas de synthèse. Le jury de soutenance se compose de trois personnes : un membre du comité pédagogique du CFPC, un concepteur ou animateur intervenant sur le parcours, un universitaire dont la discipline est en lien avec le contenu du parcours.

L’évaluation finale ne doit pas être perçue comme une étape superflue mais comme la validation d’un investissement important (en termes de temps, d’implication personnelle, d’impact financier) de la part de l’apprenant et la concrétisation de la réussite. L’objectif du jury n’est pas de sanctionner mais de valoriser des acquis.

 

Notation et certification

Le responsable du parcours regroupe l’ensemble des notes et transmet ces résultats à l’IRF qui les envoie à la commission Formation du Conseil supérieur. Les parcours sont notés sur 15. Il faut obtenir au moins 8/15 pour être admis. En cas de notes insuffisantes ou de manquements divers, plusieurs solutions sont prévues pour permettre au participant de ne pas finir sur un échec. Des sessions de rattrapage sont possibles.

 

Focus

L’offre nationale de formation comprend cinq parcours pour les experts-comptables et les commissaires aux comptes, et huit pour les collaborateurs. Le Comité pédagogique du CFPC a choisi de présenter ici trois des parcours pour les experts-comptables et les commissaires aux comptes.

 

Visa transmission d’entreprise

Nombreuses sont les entreprises susceptibles d’être transmises mais qui finissent par fermer faute d’avoir anticipé et préparé leur succession. Avocats, notaires, financiers peuvent intervenir en matière de transmission d’entreprise ; l’expert-comptable doit rester le chef d’orchestre.

Ce parcours labellisé (homologué pour 4 heures), d’une durée équivalente à dix jours dont une partie en e-learning, doit permettre aux participants de prendre conscience de l’importance du marché de la transmission ; d’anticiper la démarche auprès des clients ; de maîtriser les connaissances fiscales, juridiques, patrimoniales liées à la transmissions de l’entreprise et au changement de situation du dirigeant/vendeur ; de s’approprier une méthodologie d’ensemble ; d’identifier les clients cibles ; de bâtir le plan d’actions du cabinet pour développer ces missions.

Pour s’informer et s’inscrire : contact@asforef.com

 

Visa stratégies patrimoniales du chef d’entreprise

Tout chef d’entreprise est avant tout un particulier qui se pose des questions : que devient ma famille si mon entreprise a des difficultés ? Que devient mon entreprise si mon couple traverse des turbulences ? Comment protéger mes proches ? Comment anticiper la transmission de mon patrimoine ?

Ce parcours labellisé, d’une durée équivalente à dix jours dont une partie en e-learning, doit permettre aux participants d’acquérir ou d’approfondir leurs connaissances pour répondre aux problématiques patrimoniales de leurs clients et de développer des missions de diagnostic patrimonial global.

Pour s’informer et s’inscrire : cfpc@oecalsace.net ainsi que croec@orleans.experts-comptables.fr

 

Visa secteur public

Comment se positionner et développer des missions liées au secteur public local ? Cette formation permet, pour les experts-­comptables et collaborateurs, d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour mener à bien cette mission de conseil, et pour des auditeurs de pouvoir sécuriser cette mission. C’est une opportunité de développer de nouvelles missions sur un marché novateur en pleine évolution.

D’une durée équivalente à huit jours dont une partie en e-learning, ce parcours permet de comprendre l’organisation administrative du secteur public local, cible des missions ; de maîtriser la comptabilité de ce secteur et de lire un compte administratif ; de comprendre et connaître les particularités liées aux missions dans les associations liées au secteur public ; de maîtriser les difficultés du diagnostic financier et la prospective financière des entités du secteur public local ; de savoir organiser un pôle secteur public au sein de son cabinet.

Pour s’informer et s’inscrire : contact@asforef.com

 

Pour en savoir +
Retrouvez l’offre 2017-2018 en détail :  http://portailcfpc.cfpc.net/

 

ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

Juin 2017

SIC N°363

MAI 2017

SIC N° 362

  • 72e Congrès : une thématique et quatre axes consacrés au conseil
  • Rencontre avec Jean Bouquot, président de la CNCC
  • Les compte de campagne en pratique

Consulter

Avril 2017

SIC N°361

Mars 2017

SIC N° 360

  • Au 1er janvier 2018 : prélèvement à la source…
  • Les experts-comptables aux côtés des entrepreneurs
  • 72e Congrès de l'Ordre : «  Expert-comptables, expert conseil »

Consulter