JANVIER 2017

SIC N° 358

AU SOMMAIRE:
Edito
En bref
5 questions à...
Focus
Vie de l'Ordre
Exercice professionnel
Actu des régions
A lire dans la RFC
JANVIER 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Les 16e Assises de la Fidef à Madagascar

Les 16e Assises de la Fidef se sont tenues les 25 et 26 octobre 2016 à Madagascar sur un thème ambitieux et prometteur : « Quelle profession comptable pour servir nos économies : une vision pour demain ».

 

Après s’être penchée en 2014, lors de ses précédentes assises, sur le sujet de l’économie informelle et de l’économie émergente, la Fidef a mis cette fois en évidence un sujet fondamental avec une question novatrice : « Faut-il revoir le modèle professionnel comptable francophone ? ».

 

Une question, un peu provocatrice… peut-être fondamentale

En effet le constat est là, dans la majorité des pays francophones, les institutions professionnelles comptables regroupent les seuls praticiens exerçant en mode libéral.

Cette situation conduit, dans certains pays, à avoir une profession peu nombreuse, ne disposant donc pas de ressources suffisantes pour assurer son développement, pour être suffisamment audible, et pour lui permettre d’accomplir sa mission au service de l’intérêt général pour l’ensemble des acteurs économiques de son pays.

Ce modèle ignore la plupart du temps d’autres acteurs incontestables : les diplômés experts-comptables en entreprises, dans le milieu universitaire, dans les banques, dans le secteur public ainsi que les professionnels de niveaux intermédiaires dont le diplôme n’est en général pas associé à un “titre”. D’autres acteurs, aux compétences complémentaires ou parallèles à celles de la profession comptable libérale actuelle, sont également ignorés.

D’autres modèles existent, notamment dans le monde anglo-saxon : au confluent de ces deux espaces (francophone et anglo-saxon) se trouve le Canada qui regroupe des profils très divers et qui a su réaliser récemment la fusion des trois grandes organisations professionnelles à l’échelon national.

 

 

Une institution comptable nationale composée de peu de membres présente de nombreux inconvénients :

  • ressources faibles ;
  • peu de possibilités de développer des services au profit de ses membres ; 
  • impossibilité de se doter d’une structure permanente au sein de l’institution ;
  • peu audible pour défendre et mettre en valeur le corps professionnel ;
  • image insuffisante ou mal valorisée ;
  • capacité moindre à défendre les valeurs éthiques et la moralité ;
  • impossibilité de répondre à toutes les attentes et demandes du marché, toujours plus importantes et variées, tant du secteur privé que de l’Etat.

En Afrique plus particulièrement, ce constat conduit en outre à l’impossibilité pour les professionnels comptables de s’investir dans la partie informelle de l’économie (souvent très importante) qui pourtant aurait besoin d’assistance, de conseils et d’accompagnement pour évoluer et, ensuite, pouvoir intégrer l’économie formelle.

 

C’est donc un sujet majeur que la Fidef a soulevé à l’occasion de ces assises, qui se sont conclues par l’adoption d’un appel officiel invitant les institutions professionnelles et leurs autorités de tutelle à étudier ce sujet et à mettre en œuvre les réformes nécessaires afin de répondre à ce constat.

L’appel ainsi lancé a bénéficié du soutien de l’Ifac, de la Pafa (Panafrican Federation of Accountants) et de la Banque Mondiale.

 

Un succès dû à l’importance du sujet

Plus de deux cents professionnels comptables de différents pays ont participé à ces deux journées de travaux et à la session d’ouverture présidée par Hery ­Rajaonarimampianina, président de la République de ­Madagascar qui, en sa qualité d’expert-­comptable lui-même, a tenu à honorer ces assises de sa présence.

 

 

Mohamed Hdid, président de la Fidef, et Mamour Fall, rapporteur de ces assises, ont porté cet ambitieux sujet tout au long de ces deux journées de réflexions et ont émis le vœu que chaque institution professionnelle,  dans chaque pays, se saisisse de la matière pour avancer dans la direction donnée en tenant compte des particularités et des spécificités de chacun des pays concernés. 

 

Présentation de la Fidef
La Fidef est une fédération rassemblant les organisations professionnelles comptables des pays francophones. A ce jour, elle réunit 47 organisations, dans 36 pays, sur quatre continents, soit environ 100 000 professionnels.
Il s’agit d’une structure d’échange et de coopération au sein de cette communauté francophone dont les buts sont nombreux, visant globalement à garantir sa reconnaissance et l’autorité de la profession comptable francophone
à travers une collaboration intense avec ses membres dans des domaines très diversifiés.
La Fidef est une organisation comptable reconnue par l’Ifac et accréditée par les instances de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). L’un des critères d’adhésion à  la Fidef est l’appartenance à un pays membre de l’OIF ou ayant en commun le partage de la langue française. Le président actuel est Mohamed Hdid, président d’honneur de l’Ordre des experts-comptables du Maroc.
Michèle Cartier Le Guerinel, actuelle déléguée générale, mettra un terme à ses fonctions le 28 février prochain. Le conseil d’administration de la Fidef a élu Arnaud Debray, actuel vice-président du Conseil supérieur, afin de lui succéder dans ces fonctions à compter du 1er mars prochain.
Photo d'ouverture : De g. à dr. : Mamour Fall, Hery Rajaonarimampianina, président de la République de Madagascar, Kako Nubukpo, directeur de la Francophonie économique et numérique au sein de l’OIF, Mohamed Hdid, Jaona Ely Rajeriarinalina, président de l’Ordre des experts comptables et financiers de Madagascar
Pour en savoir +http://fidef.org

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter