FEVRIER 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Montpellier

Interview de Philippe Lamouroux, président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Montpellier

“Je crois beaucoup à la qualité de nos travaux ; 93 % de nos clients sont satisfaits des prestations de leur expert-comptable, légitimant notre présence auprès des entreprises.”

 

Racontez-nous votre parcours pour devenir expert-comptable ?

Je suis originaire d’une filière école supérieure de commerce, avec un baccalauréat option audit. Au début de mes études, je me dirigeais vers une carrière dans le commerce international, mais c’est finalement la rencontre avec ma future épouse qui a changé mon parcours. En effet, elle connaissait, à l’époque, un expert-comptable qui recherchait un stagiaire et m’a conseillé de le rencontrer. C’est comme cela que j’ai découvert l’expertise comptable. Mes diplômes validés, je suis devenu expert--comptable et j’ai créé mon cabinet à Alès. 

 

Comment en êtes-vous venu à vous engager pour la profession ?

Quand je me suis installé sur Alès et au cours du développement de mon cabinet, j’ai été contacté par des réseaux d’expertise comptable ; cette formule ne m’intéressait pas mais il n’était pas question que je reste excentré dans mon cabinet. Je devais donc effectué une démarche personnelle pour rencontrer des consœurs et confrères. A ce même moment, on m’a proposé d’intégrer le Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Montpellier. A l’époque, il s’agissait d’une liste d’union, Ifec et ECF, qui cherchait à mailler le territoire du Conseil régional ; ils étaient donc venus me chercher pour représenter la région d’Alès. Voilà finalement comment je me suis investi dans la vie ordinale !

 

Et quel a été votre parcours au sein des institutions ?

Cette année 2017 représente ma 21e année de mandat dans les institutions, Ordre des experts-comptables et Compagnie des commissaires aux comptes. J’ai effectué deux mandats de quatre ans au sein de l’Ordre des experts-comptables de Montpellier et deux mandats de quatre ans au sein de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Nîmes, avant ce mandat 2013-2016 au Conseil régional où en 2015, j’ai été élu vice-président de l’Ordre de Montpellier en charge de la qualité et de la communication. En parallèle de ces mandats, j’ai été pendant 15 ans président de la Chambre des experts-comptables d’Alès. En effet, chaque bassin économique de la région ordinale bénéficie d’une chambre territoriale qui permet de regrouper les professionnels locaux, d’organiser des actions communes et de valoriser la marque Expert-comptable. Finalement, avoir été élu président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Montpellier est dans la logique de mon parcours et de mon investissement au sein des instances professionnelles.

 

Quels sont vos objectifs de mandature ?

La nouvelle équipe élue et moi-même entendons évidemment continuer le travail effectué par mes prédécesseurs Catherine Dumont et Philippe Sauveplane, tout en œuvrant autour de quatre objectifs de mandature :

  • Consolider la marque Expert-comptable dans l’économie régionale comme vis-à-vis de notre tutelle et vis-à-vis de l’exercice illégal. Pour ce faire, le Conseil régional mène régulièrement des actions de communication auprès de l’environnement économique régional. Le 30 mars prochain, nous organisons d’ailleurs une soirée « Eco zoom » en présence de l’économiste Marc Touati. Pour la première fois, nous allons utiliser les données issues de la base Statexpert pour lancer un baromètre de l’économie régionale. 
  • Renforcer la cohésion professionnelle autour de notre Code de déontologie et de notre référentiel normatif. Je crois beaucoup à la qualité de nos travaux ; 93 % de nos clients sont satisfaits des prestations de leur expert-comptable, légitimant notre présence auprès des entreprises. Ces deux piliers, la déontologie et la qualité, caractérisent notre profession en tant que profession réglementée. Pour cela, nous devons multiplier les actions communes et confraternelles notamment dans le contrôle qualité. Nous avons ainsi lancé un parrainage qualité pour les jeunes experts-comptables installés depuis un an. Objectif : les aider à mettre en place, en rencontrant et en échangeant avec un expert-comptable expérimenté, une procédure qualité au sein de leur cabinet. Cette opération permet de créer du lien et des relations entre le parrain expert-comptable et son filleul qui, bien souvent, continue à communiquer et à échanger.
  • Accompagner les cabinets dans leur mutation vers le conseil élargi et vers leur transition numérique. Dans le cadre des élections législatives à venir, le Conseil régional de l’ordre de Montpellier initie deux actions. La première à destination des politiques et de leurs mandataires financiers pour les inciter à se rapprocher de la profession, et cela le plus en amont possible, pour déposer leurs attestations de campagne ; la seconde, une formation gratuite à destination des experts-comptables pour les aider à remplir cette mission. Nous travaillons également à un accompagnement des consœurs et confrères en matière de RSE, de compte de campagne, de conseil patrimonial… Nous avons ainsi déterminé des experts-comptables référents et spécialistes en la matière pour les accompagner dans toutes ces missions.

Enfin, le dernier point, dont je me serais bien passé, c’est que nous allons devoir contribuer au nouveau schéma fonctionnel du Conseil régional dans le cadre de la nouvelle région administrative.

 

Justement, comment abordez-vous ce dernier point ?

Au jour d’aujourd’hui, je dis haut et fort que cette réforme est une ineptie pour nos conseils régionaux. En effet, le fonctionnement de nos institutions régionales est basé sur deux postulats : le bénévolat des élus et la proximité avec le terrain. La région Occitanie étant très grande, je ne vois pas comment il sera possible de faire de la proximité entre confrères.

Nous avons constitué en interne une commission qui va travailler sur le sujet et nous sommes évidemment en contact avec le Conseil régional de l’ordre de Toulouse, mais nous avons comme ambition de garder une entité ordinale à Montpellier.

Le reboisement des berges du canal du Midi : un nouveau projet pour « experts-comptables, cultures, et patrimoines »
Construit par Pierre-Paul Riquet entre 1666 et 1681, le canal du Midi fût un chantier monumental par son envergure (241km et 15 ans de travaux). Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, il est l’un des plus anciens canaux d’Europe encore en fonctionnement. Depuis plus de 300 ans, le canal constitue un trait d’union entre l’Atlantique et la Méditerranée. La monumentalité des alignements le long du canal est constituée à 90% de platanes. Or, ces derniers sont menacés par la maladie du chancre coloré qui progresse de façon exponentielle. Voies Navigables de France a décidé d’élaborer un projet ambitieux pour la restauration du patrimoine végétal du Canal qui va s’étaler sur 20 ans !

La profession au chevet du Canal
L’urgence de la situation a imposé la mise en place d’un projet de restauration nécessitant un budget de 200 M€ dont 1/3 provenant de financements innovants. Sous l’impulsion de Philippe Lamouroux et Franck Sacrepeigne, alors en charge du mécénat au sein du Conseil régional, il est apparu comme une évidence que la profession devait appuyer ce défi technique, humain, financier et d’innovation unique au monde.
Il a ainsi été demandé à la profession d’appuyer ce projet par un don au Fonds de dotation « Culture et patrimoine » créé par le Conseil régional de Montpellier qui sera reversé à 100 % à cette action de reboisement qui valorise le canal mais aussi l’image citoyenne des experts-comptables. La profession poursuit ainsi sa dynamique de soutien en faveur de l’attractivité régionale du territoire.
Bureau du Conseil régional de Montpellier
Président : Philippe Lamouroux
Vice-présidents : Philippe Adge, Pascal Castanet, Philippe Mai, Benoit Maury
Trésorière : Catherine Estany-Muller

L’équipe des permanents est composée de 8 personnes
Jérôme Poingt, secrétaire général
Nathalie Antiphon, communication et événementiels
Huguette Beal, tableau/litiges
Christine Comes, accueil/administration
Sabrina Mear, déontologie, exercice illégal et discipline
Chantal Mazzaron, stage et contrôle de qualité
Corinne Perche, comptabilité et paie, Club fiscal et Club social
Simon Sauvetre, communication numérique et créa 
La profession en chiffres
987 experts-comptables
1 079 sociétés d'expertise comptable
203 experts-comptables stagiaires
66 associations de gestion et de comptabilité

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

JUILLET-AOUT 2017

SIC N° 364

  • Les outils pratiques du 72e Congrès
  • Enquête de perception : « Et si vous pensiez comme vos clients ? »
  • Etude sur les marchés de la profession : le recours aux experts-comptables

Consulter

Juin 2017

SIC N°363

MAI 2017

SIC N° 362

  • 72e Congrès : une thématique et quatre axes consacrés au conseil
  • Rencontre avec Jean Bouquot, président de la CNCC
  • Les compte de campagne en pratique

Consulter

Avril 2017

SIC N°361