Mars 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Un peu de retenue (à la source) monsieur le secrétaire d’Etat !

Dans son tour de France pour la promotion du « prélèvement à la source », Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget et des Comptes publics, a jugé bon, à Lons-le-Saunier, de s’exprimer en des termes extrêmement durs à l’encontre de notre profession : « Et si l’expert-comptable vous demande 2 000 euros pour faire ça pour vos cinq salariés, c’est un escroc ! ».

Ces propos ont été publiés dans le Figaro Economie du 13 février 2017 et ont provoqué un vent légitime de protestations de nos consœurs et confrères. Des propos de la même veine ont été entendus à l’occasion du passage de Christian Eckert dans d’autres régions.

Comment peut-on s’exprimer ainsi quand une profession entière n’économise ni son temps ni son énergie pour prendre en charge les obligations administratives et déclaratives des entreprises et pour assumer toutes les nouveautés réglementaires décidées par les pouvoirs publics ?

Comment peut-on stigmatiser une profession qui n’a eu de cesse d’être au rendez-vous des réformes dans une démarche de « service avant-loi » et de « service après-loi » ?

Comment peut-on traiter notre profession de la sorte alors même que son engagement relève de l’intérêt général, prolongement naturel de notre exercice réglementé, et de notre déontologie ?

 

C’est en ces termes qu’un courrier a été adressé à Christian Eckert pour lui exprimer la colère et l’indignation de la profession mais aussi pour lui demander de bien vouloir préciser sa pensée dans le but de vous en faire part. Aucune réponse ne nous est parvenue ! Pas plus que ses réponses à notre proposition de lui consacrer cette rubrique « 5 questions à… » sur le thème du prélèvement à la source, et que nous ne pouvons publier.

 

Le Conseil supérieur a décidé en conséquence d’adresser un courrier au Premier ministre, Bernard Cazeneuve et à notre ministre de Tutelle, Michel Sapin pour leur faire part de cette situation.

La relation avec notre tutelle est de qualité, mais cela n’empêche pas de dire les choses et de se faire entendre. La capacité de résilience de la profession a des limites, et sur cette affaire elles ont été dépassées ! 

Documents à télécharger

LETTRE À BERNARD CAZENEUVE _ 1.03.2017.PDF

(pdf - 96.19 Ko - Mise en ligne le 29/03/2017 )

LETTRE À MICHEL SAPIN _ 1.03.2017.PDF

(pdf - 96.47 Ko - Mise en ligne le 29/03/2017 )

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

JUILLET-AOUT 2017

SIC N° 364

  • Les outils pratiques du 72e Congrès
  • Enquête de perception : « Et si vous pensiez comme vos clients ? »
  • Etude sur les marchés de la profession : le recours aux experts-comptables

Consulter

Juin 2017

SIC N°363

MAI 2017

SIC N° 362

  • 72e Congrès : une thématique et quatre axes consacrés au conseil
  • Rencontre avec Jean Bouquot, président de la CNCC
  • Les compte de campagne en pratique

Consulter

Avril 2017

SIC N°361