JUILLET-AOUT 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

1er trimestre 2017 : poursuite de la croissance dans les TPE-PME

L’Ordre des experts-comptables, à travers son baromètre « Image PME » permettant de suivre l’activité, l’investissement et l’emploi, a constaté une poursuite de l’embellie tant en termes d’activité que d’investissement sur le premier trimestre 2017.

 
L’activité du 1er trimestre 2017 : troisième trimestre consécutif de hausse

Source : Image PME, base Statexpert Note de lecture T1 2017 indice à 101,6 : le chiffre d’affaires des TPE-PME françaises a progressé de 1,6 % au 1er trimestre 2017 par rapport au 1er trimestre 2016.

 

L’activité des entreprises françaises a une nouvelle fois été bien orientée au cours du premier trimestre 2017. L’indice trimestriel d’activité a en effet atteint un de ses niveaux les plus élevés depuis sa création par l’Ordre des experts-comptables en janvier 2015. Le chiffre -d’affaires journalier moyen des TPE-PME a ainsi progressé de 1,6 % durant les trois premiers mois de 2017 (par rapport à la même période de l’année 2016), confirmant ainsi la tendance observée depuis maintenant deux trimestres. 

 

Illustration de l’homogénéité de cette reprise, la croissance de l’indice trimestriel de chiffre d’affaires a profité à l’ensemble des régions administratives. La Corse1, qui avait connu un 4e trimestre 2016 difficile, retrouve le chemin de la croissance et se retrouve même en tête du classement des régions avec une hausse de 4,4 % par rapport au 1er trimestre 2016. Avec 2,7 % de croissance, la région Pays de la Loire signe à nouveau une des meilleures performances de l’Hexagone. L’Auvergne-Rhône-Alpes, qui a notamment bénéficié du grand dynamisme de ses entreprises des secteurs de la construction, de l’industrie manufacturière et des transports, affiche une croissance de 2,3 %. Les autres régions affichent des résultats compris entre 1,2 % et 2 %, hormis la Normandie, plus en retrait avec une croissance de 0,8 %.

 

La progression de l’activité a également bénéficié à 4 des 5 secteurs suivis par l’Ordre, l’activité de l’hébergement restauration se révélant stable par rapport au 1er trimestre 2016 :

  • Transports et entreposage : + 4,2 % 
  • Construction : + 2,3 % 
  • Commerce : + 0,9 % 
  • Industrie manufacturière : + 0,6 % 
  • Hébergement restauration : 0,0 %.

 

Seul bémol, les plus petites entreprises ont continué de souffrir. Les TPE-PME de moins de 250 Ke de chiffre d’affaires annuel ont en effet vu leur chiffre d’affaires journalier moyen se contracter de 0,5 % par rapport au premier trimestre 2016. Les autres TPE-PME étaient en croissance, et notamment celles de 1 à 50 Me de chiffre d’affaires en hausse de 2,4 % sur la période.

 

L’investissement poursuit la hausse entamée au dernier trimestre 2016

 

Pour le deuxième trimestre consécutif, les dépenses d’investissement des TPE-PME françaises ont progressé. L’indice trimestriel d’investissement a ainsi atteint 100,6 sur le premier trimestre 2017. Une progression certes modeste, mais qui confirme le regain de confiance des dirigeants de TPE-PME, après le creux des deuxième et troisième trimestres 2016 (cf. graphique page précédente). 

 

Les résultats ne sont en revanche pas homogènes selon les régions, secteurs et tailles des entreprises. La croissance globale a ainsi été portée par deux grandes régions : l’Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes. Dans la plupart des autres régions, les dépenses d’investissement des TPE-PME ont stagné, voire se sont contractées. C’est notamment le cas de l’Ile-de-France, qui affiche un recul de 2  %. 

 

Alors que les TPE-PME des secteurs de la construction, de l’industrie manufacturière et du transport/entreposage ont intensifié leurs dépenses d’investissement au cours du premier trimestre 2017, on observe le phénomène inverse pour celles des secteurs du commerce et de l’hébergement-restauration. Nombre d’entreprises de ces secteurs ont connu une année 2016 mitigée et la prudence reste de mise.

 

Les entreprises de moins de 250 Ke de chiffre d’affaires annuel, après avoir fortement investi au cours du quatrième trimestre 2016, ont nettement réduit la voilure au cours des trois premiers mois de l’année 2017. A l’inverse, les entreprises réalisant plus d’1 Me de chiffre d’affaires ont accru leurs dépenses d’investissement de près de 4 % par rapport au premier -trimestre 2016. 

 

1. La taille de l’échantillon ne remet pas en cause la croissance des entreprises de la région, mais il convient d’être prudent dans l’interprétation de son ampleur. Plus un échantillon est de petite taille, plus les données sont volatiles.

 

Pour en savoir +
Retrouvez toutes les données mensuelles et trimestrielles sur le site www.imagepme.fr ou sur l’application mobile IMAGE PME, téléchargeable sur Apple Store ou Google Play.

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2017

SIC N° 367

  • Congrès 2017 à Lille. Les experts-comptables ? Des experts conseil !
  • Les plénières
  • Les conférences

Consulter

OCTOBRE 2017

SIC N° 366

  • Les associations et les fondations : un marché ouvert à la profession
  • Déclaration sociale nominative : la DSN c'est parti !
  • Archivage des dossiers par les cabinets d'exercice comptable

Consulter

Septembre 2017

SIC N° 365

  • Zoom sur le programme du 72e Congrès
  • Passez à la vitesse supérieure avec capsurlenumerique.fr
  • Découvrez la version 2017 de l'étude « Marchés de la profession comptable »

Consulter

JUILLET-AOUT 2017

SIC N° 364

  • Les outils pratiques du 72e Congrès
  • Enquête de perception : « Et si vous pensiez comme vos clients ? »
  • Etude sur les marchés de la profession : le recours aux experts-comptables

Consulter