Septembre 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

e-coll de la production à l’accompagnement

 

« E-COLL est un projet éminemment ambitieux qui a pour objectif d’accompagner les collaborateurs volontaires désireux de passer d’une posture de « collaborateur en charge de la tenue » à celle de « collaborateur qui accompagne ses clients au quotidien et les conseille sur la gestion de leur entreprise. »

Le diagnostic est unanimement partagé, le numérique change nos vies personnelles et bouleverse celle des entreprises. Quel que soit leur secteur d’activité, ces dernières sont condamnées à se transformer en profondeur pour continuer à exister. Ce tsunami n’épargne évidemment pas les cabinets qui vont devoir s’adapter.

 
Un besoin de compétences différentes

Pour la profession, le premier impact de cette transition numérique qui vient à l’esprit est bien entendu celui de l’automatisation des tâches de production dans les missions traditionnelles. 

En effet, les robots vont prendre la relève de ces tâches chronophages et sans valeur ajoutée. A court terme, la plus grande partie du travail de production comptable sera prise en charge par ces “robots”. La collecte et la saisie des données vont fusionner et s’intégrer dans un processus global et automatique. On ne parlera plus de tenue comptable mais d’intégration comptable dans la mesure où l’essentiel des flux sera récupéré sans aucune intervention humaine. La révision sera préparée par des logiciels, qui identifieront les zones de risque, les doublons, les incohérences, les points de vigilance et les anomalies probables… 

Plusieurs études indiquent d’ailleurs que le métier de comptable figure dans les top 10 des métiers les plus menacés dans les prochaines années du fait de l’automatisation des tâches. 

Si cette évolution est une bonne nouvelle en théorie, rappelons que cette activité représente une part significative de l’activité des cabinets1 et occupe, à ce jour, plusieurs dizaines de milliers de collaborateurs. 

Cette automatisation va avoir une double conséquence : elle va inéluctablement entrainer une baisse du chiffre d’affaires sur la mission de tenue et corrélativement réduire l’activité des collaborateurs dédiés à ces tâches. L’un des chantiers majeurs des cabinets consiste donc à développer de nouvelles missions pour résoudre cette équation à deux inconnues. 

Les chefs d’entreprise ont des besoins, toutes les enquêtes le confirment2. Ils sont demandeurs de prévisionnels, de conseils, d’accompagnements… 

Le développement des missions d’accompagnement et de conseil n’est pas une problématique nouvelle pour les cabinets. Outre la sempiternelle réticence commerciale à proposer de telles missions aux clients, le point d’achoppement réside dans la capacité du cabinet à disposer de compétences adaptées à ces nouvelles missions. La question de l’évolution des compétences est absolument déterminante pour l’avenir des cabinets.

 

Le niveau de formation des collaborateurs des cabinets d’expertise comptable est le suivant3 :

  • Aucun diplôme, brevet de collèges, CAP, BEP ou équivalent : 9%
  • Bac ou brevet professionnel : 25 %
  • Bac+2 : 28%
  • Diplôme > bac+2 : 38 %

Parmi les fonctions occupées par ces derniers, citons notamment les postes suivants : 

  • Assistants collaborateurs : 20 %
  • Collaborateurs comptables, chargés de mission : 54 %

Autrement dit, les fonctions de production comptable, c’est-à-dire les emplois directement menacés par la déferlante technologique et l’évolution du métier, représentent actuellement les trois quarts des salariés des cabinets. 

Bien sûr, les cabinets peuvent recruter de nouveaux collaborateurs pour réaliser ces nouvelles missions. Cependant, cela pose un certain nombre de difficultés parmi lesquelles : comment trouver ces oiseaux rares, comment les attirer, comment les fidéliser et… que faire des collaborateurs actuels qui connaissent bien les clients et qui ont démontré au fil des ans leur attachement au cabinet ?

 

L’alternative consiste donc à adapter les compétences des collaborateurs actuels pour les faire passer de missions de production comptable à des missions plus créatrices de valeur pour les clients. La mise en œuvre d’un tel projet n’est ni simple, ni rapide. 

 

e-coll : la réponse concrète de l’Asforef 

C’est pourquoi, à la demande du Conseil régional de l’Ordre qui a fait de l’accompagnement des cabinets une des priorités de sa mandature, l’Asforef a conçu un programme particulièrement innovant pour aider les cabinets à faire évoluer certains collaborateurs (cf interview de Son-Thierry Ly en vidéo sur le Sic numérique). 

Le projet est éminemment ambitieux : il s’agit d’accompagner ces collaborateurs volontaires pour qu’ils passent d’une posture de collaborateur en charge de la tenue à celle de collaborateur qui accompagne ses clients au quotidien et les conseille sur la gestion de leur entreprise. 

 

Notre volonté est de créer un programme de formation unique destiné aux collaborateurs de cabinets, axé sur les besoins des entreprises. C’est un parcours hybride qui allie coaching individuel, e-learning et présentiel pour favoriser les apprentissages et leur mise en œuvre au sein du cabinet.

Ce programme est entièrement consacré à l’acquisition des compétences nouvelles nécessaires à la réalisation de missions d’accompagnement pour les clients du cabinet. Intégralement conçus par des experts-comptables autour de parcours thématiques de 10 jours de formation, les enseignements se répartissent entre des apprentissages en ligne suivis et tutorés et des journées de formation consacrées à la mise en pratique des nouvelles connaissances (entrainements, travaux de groupe, jeux de rôle…).

 

Le premier parcours proposé par l’Asforef est celui de l’accompagnement du chef d’entreprise dans le pilotage de son entreprise. Il se compose de 5 modules de 2 jours chacun (un jour en ligne, un jour en présentiel) :

  • Le monde change
  • Améliorer l’efficacité dans les missions traditionnelles
  • Analyser l’activité et la performance de l’entreprise
  • Analyser l’équilibre financier et la trésorerie
  • Accompagner le dirigeant dans le pilotage

Ce programme est réservé à des collaborateurs de niveau bac+2 à bac+3, qui seront sélectionnés sur différents critères tels que leur niveau, leur capacité d’adaptation et leur motivation. En outre, un financement particulièrement intéressant a été négocié par l’Asforef pour permettre au plus grand nombre de cabinets de bénéficier de ce programme très ambitieux. 

La première promotion débutera en octobre 2017 et s’étalera sur cinq mois. 

 

1. Voir l’étude « La gestion des cabinets d’expertise comptable », Observatoire de la profession comptable, 2014, téléchargeable sur Bibliordre.fr  
 
2. Notamment, « Marchés de la profession comptable », Observatoire de la profession comptable, 2017, téléchargeable sur Bibliordre.fr
3. Omeca, Portrait social de branche & quelques éléments pour la prospective sectorielle, Branche professionnelle des Experts comptables & Commissaires aux comptes, Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications, avril 2012, p.25
 

 

Pour en savoir +
Cette formation bénéficie du dispositif « Essentielles » et est donc accessible au tarif de 50 euros HT par jour et par collaborateur. La première promotion débutera en octobre 2017 et s’étalera sur cinq mois.
www.access-formation.com

 

1 sur 1

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2017

SIC N° 367

  • Congrès 2017 à Lille. Les experts-comptables ? Des experts conseil !
  • Les plénières
  • Les conférences

Consulter

OCTOBRE 2017

SIC N° 366

  • Les associations et les fondations : un marché ouvert à la profession
  • Déclaration sociale nominative : la DSN c'est parti !
  • Archivage des dossiers par les cabinets d'exercice comptable

Consulter

Septembre 2017

SIC N° 365

  • Zoom sur le programme du 72e Congrès
  • Passez à la vitesse supérieure avec capsurlenumerique.fr
  • Découvrez la version 2017 de l'étude « Marchés de la profession comptable »

Consulter

JUILLET-AOUT 2017

SIC N° 364

  • Les outils pratiques du 72e Congrès
  • Enquête de perception : « Et si vous pensiez comme vos clients ? »
  • Etude sur les marchés de la profession : le recours aux experts-comptables

Consulter