AddToAny
Share

Congrès 2017 : ils s’en souviendront

A chacun ses attentes et sa vision du congrès… Florilège de commentaires à chaud des congressistes.

 

Bertrand Biennieck, expert-comptable à Lyon

La thématique du conseil est exactement dans l’air du temps. C’est l’avenir. J’ai découvert ici que la technologie est là pour nous accompagner dans cette mutation. Grâce à la qualification des données et au big data, nous pouvons transformer les informations dont nous disposons pour qu’elles soient de qualité pour nos clients. Dans notre cabinet, nous faisons déjà du conseil via une branche consulting distincte. Après ce congrès, nous allons accélérer le rapprochement de nos deux entités en intégrant le plus possible les collaborateurs. Le conseil implique que nous menions un changement culturel. Nous avons la chance d’avoir la partie consulting qui accompagnait déjà nos clients sur de telles évolutions. Nous allons donc nous appuyer sur ses compétences.

 

Bienvenu Nguekeng, chef de mission audit à Douala (Cameroun) 

Tous les ans, notre cabinet envoie quelques collaborateurs au congrès. C’était la première fois pour moi. J’ai pu nouer des relations avec des collègues venus d’autres pays. Le congrès a été très bien organisé sur un thème d’actualité qui interpelle tous les experts-comptables. J’ai été impressionné par le nombre de participants et de logiciels dédiés à la production comptable. J’ai trouvé des clés pour faire plus de conseil, clés que je vais partager, en particulier sur la performance, la qualité de travail des collaborateurs, l’écoute du client et l’innovation dans le conseil.

 

Perrine Bouquet, expert-comptable à Lille

Je suis venue pour retrouver des collègues, suivre l’actualité et j’étais intéressée par les logiciels de caisse en priorité. J’ai découvert qu’il y a des indicateurs pour les TPE-PME, un site internet que j’ignorais avec des données mises à jour très fréquemment et des comparatifs sur ces logiciels.

Nous faisons déjà quelques missions fiscales ou juridiques et c’est un peu compliqué de les vendre. Grâce au congrès, je suis plus motivée. Je sais que nous devons tous nous y mettre et que c’est légitime de les facturer. Je vais demander à ceux qui sont aux premières loges pour détecter d’éventuelles missions de me remonter les besoins. Ensuite, à moi de rencontrer le client et de lui proposer des solutions.

 

Sébastien Springer, expert-comptable à Mulhouse

Je suis venu pour me renseigner sur de nouvelles offres de conseil à développer.

J’en fais déjà sous forme de back office fiscal pour des clients investisseurs loueurs en meublés.

Je vais retenir de ce congrès que le métier de base devient un produit d’appel. Je constate que nous parlons du conseil depuis des années et qu’au fil du temps, notre offre s’adapte à un monde de transition numérique qu’il est important de prendre en considération pour mettre en avant le conseil. Plus que jamais, nous devons nous attacher à le développer. Et s’il reste difficile à vendre, c’est parce que nous n’avons pas toujours les bonnes méthodes. J’ai trouvé des outils qui peuvent nous aider à mieux porter et mettre en avant ces offres. Je suis très satisfait des conférences et je vais récupérer les présentations. Ce sont vraiment des outils de qualité. Je vais passer tout cela en revue avec mes collaborateurs notamment pour qu’ils acquièrent de la méthode afin de multiplier nos missions.

 

Agnès Lechenet, expert-comptable à Dijon

Le congrès permet de faire des rencontres et de découvrir tous les nouveaux outils électroniques, qu’on n'a pas le temps ou qu’on ne voit pas quand on reste au cabinet. Ici, c’est pratique, tout est regroupé, on peut comparer, tester et avoir des retours de confrères déjà utilisateurs. 

Les ateliers très différents sur l’actualité permettent aussi de faire un point général sur les évolutions de l’année et les conférences donnent des tas d’idées à mettre en place.

Ce congrès va nous aider à réfléchir à notre stratégie et à mieux formaliser en amont. Du coup, nous serons mieux outillés et préparés pour répondre ou solliciter une demande et arriver à facturer une mission.

 

Ludovic Gueudet, expert-comptable à la Martinique

Etant un peu loin de tout, le congrès est l’occasion pour moi de voir tous les exposants. Le cabinet souhaite investir dans un nouveau logiciel comptable, pour faire moins de saisie. Maintenant je sais lequel choisir.

Le conseil, c’est un thème d’actualité. On en fait, mais le vendre c’est toujours le problème. Je vais retenir qu’il faut coacher nos clients, leur apporter de la valeur ajoutée et surtout la vendre. Au retour, nous allons réfléchir à une stratégie pour le conseil comptable et fiscal et à la mise en place d’une tarification, comme pour le social.

 

Bruno et Serge Peres, experts-comptables à La Seyne-sur-Mer

Venir au congrès permet de sortir du cabinet, de prendre le temps de réfléchir à son évolution et d’avoir conscience de certains développements. Celui de l’informatique est particulièrement frappant. ça a été l’occasion de clarifier des zones d’ombre sur la sécurité des données ou de se faire expliquer les avantages du cloud par rapport à un serveur local. Nous nous rassurons en échangeant avec nos collègues, vérifions si nous avons fait les bons choix et trouvons des idées. Cette année nous avons suivi beaucoup plus de conférences et d’ateliers que d’habitude. Nous allons nous axer sur le social et plus travailler au retour avec nos collaborateurs pour atteindre ce but.

 

Sandrine Campari, mémorialiste à Nice

C’est la première fois que je participe au congrès. J’ai eu la chance d’y rencontrer de nombreux experts-comptables et conférenciers qui m’ont apporté de précieux conseils et m’ont fait part de leur expérience en matière d’évaluation des biens immobiliers, le sujet de mon mémoire. Le thème du congrès m’a sensibilisée à l’enjeu des missions de conseil. J’ai vraiment ressenti le dynamisme de notre profession et la force de sa structure, tout à la fois centralisée et présente sur le terrain au quotidien. J’ai été impressionnée par ses capacités d’adaptation, en matière de digitalisation en particulier, et par son souci de remise en question face aux enjeux à venir. J’ai pris conscience de tous nos atouts pour vendre du conseil. Je vais retrouver mes collègues avec des réponses concrètes pour “marketer” notre offre de conseil et des outils plein mes valises !

 

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

JUIN 2018

SIC N° 374

  • 73e Congrès : Stratégie et compétences pour la croissance
  • Règlement général sur la protection des données : tenez-vous prêts !
  • Le site internet de l'Ordre fait peau neuve !

Consulter

MAI 2018

SIC N°373

  • Gestion des données personnelles et RGPD
  • 73e Congrès : cabinet, missions et marchés !
  • Déclaration annuelle des papiers : êtes-vous prêts ?

Consulter

AVRIL 2018

SIC N°372

  • Bilan 2017 des TPE-PME françaises
  • Les fidélité des clients envers leur expert-comptable
  • Le triple A du Leader : ambitieux, anthentique, attachant !

Consulter

MARS 2018

SIC N°371

  • 10 commandements pour se prémunir de la cybercriminalité
  • 73e Congrès : stratégie et compétences pour la croissance
  • Le 73e Congrès ; un rendez-vous en terre d'exception à ne pas manquer

Consulter