DECEMBRE 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Bilan économique 2016 des TPE-PME

Une croissance moins dynamique qu’en 2015 et des évolutions contrastées

L’Ordre a réalisé et publié, sur le site Image PME, une analyse annuelle des résultats économiques des TPE-PME françaises, à partir des liasses fiscales. Celle-ci compare les résultats des comptes d’exploitation sur trois ans (2014-2016) d’un périmètre constant de 610 000 TPE-PME, par régime fiscal, secteur et région.

 
L’activité

Le chiffre d’affaires des 610 000 entreprises de la base Statexpert retenues dans le cadre de cette étude avait progressé de façon très soutenue entre 2014 et 2015 (+3,6 %). La croissance a été moins dynamique entre 2015 et 2016, avec une progression de 1,2 %. Une croissance d’ensemble qui masque par ailleurs des évolutions contrastées.

 
Selon la taille des entreprises

Les PME de plus grande taille s’en sortent bien, voire très bien, tandis que les plus petites sont plutôt à la peine. Les TPE réalisant moins de 150 K e€ de chiffre d’affaires annuel ont ainsi enregistré une baisse pour la deuxième année consécutive (-7,8 %). A l’inverse, celles dont le chiffre d’affaires est compris entre 7,5 et 50 M e affichent une progression de près de 5 % en 2016.

 

Source : Image PME, base Statexpert. Evolution en glissement annuel sur la base d’un périmètre constant de 609 669 entreprises. Note de lecture : le chiffre d’affaires des TPE-PME françaises a progressé de 1,2 % en 2016 par rapport à 2015.

 

 

 
Selon les régions

Quatre régions administratives ont affiché une croissance supérieure à 1,5 % en 2016 (Pays de la Loire, Corse, Bretagne et Occitanie). Dans le même temps, quatre autres régions enregistraient des hausses inférieures à 1 % (Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Normandie).

 

Selon le secteur

Les cinq secteurs d’activité suivis par l’Ordre n’ont pas été logés à la même enseigne en 2016. Après une bonne année 2015, les TPE-PME du secteur de l’hébergement-restauration ont même, dans un contexte il est vrai très peu favorable, vu leur chiffre d’affaires se contracter en 2016. A l’inverse, celles des secteurs de l’industrie manufacturière et du transport-entreposage ont continué d’afficher une croissance soutenue. Celles du commerce et de la construction ont enregistré des hausses d’environ 1 %.

 
Selon le régime fiscal

Alors que les entreprises soumises à l’IS (généralement les plus grandes – chiffre d’affaires annuel moyen supérieur à 650 K e) ont enregistré une nouvelle hausse soutenue de leur chiffre d’affaires en 2016 (+1,5 %), celles relevant des BIC et des BNC (chiffre d’affaires annuel moyen de 190 K e et 160 K e) ont vu leur activité se contracter de respectivement 0,8 % et 0,1 % au cours de l’année.

 
L’excédent brut d’exploitation

L’excédent brut d’exploitation (EBE) des entreprises soumises à l’IS (qui représentent près de 60 % des TPE-PME de l’échantillon, mais 84 % du chiffre d’affaires cumulé) a progressé de 0,3 % en 2016. Une croissance qui pourrait sembler modeste, mais qui doit être mise en relation avec la forte progression de 2015 (et le ralentissement de la croissance du chiffre d’affaires observé en 2016). In fine, le taux d’EBE des entreprises soumises à l’IS s’est stabilisé à 8,1 % de leur chiffre d’affaires en 2016.

Les entreprises relevant des BIC et des BNC ne sont, en revanche, pas parvenues à rééditer leurs bonnes performances de 2015. Leur EBE s’est en effet contracté en 2016, de respectivement 1,4 % et 1,1 %. Les plus petites entreprises ont souffert aussi bien au niveau de l’activité qu’au niveau des marges. Illustration de ce phénomène, sur la période 2014-2016, leur taux d’EBE s’est contracté, pour s’établir à 16,3 % du chiffre d’affaires des entreprises relevant des BIC et à 44 % de celui des entreprises relevant des BNC.

 
L’investissement

Alors que les TPE-PME de l’échantillon avaient fait preuve d’une grande prudence en matière d’investissement en 2015, elles se sont montrées beaucoup plus offensives en 2016. 

La hausse de plus de 8 % des dépenses d’investissement doit toutefois être analysée en regard de la contraction de plus de 6 % observée en 2015. L’année 2014 n’avait pas été exceptionnelle en termes de progression du chiffre d’affaires et les entreprises manquaient alors de visibilité, ce qui les avait conduites à mettre leurs dépenses sous surveillance.

Notons par ailleurs que si toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, ont augmenté leurs dépenses d’investissement en 2016 (ce qui est une bonne nouvelle dans la mesure où elles les avaient toutes réduites en 2015), ce sont les entreprises réalisant plus de 750 K e de chiffre d’affaires annuel qui ont été les plus dynamiques en la matière.

Soulignons enfin que les évolutions très amples de 2015 et de 2016 doivent beaucoup à la forte volatilité des dépenses d’investissement des entreprises des secteurs finance/assurance et construction. Lorsque l’on exclut ces deux secteurs de l’analyse, les dépenses d’investissement des TPE-PME de notre échantillon stagnent en effet en 2015 et progressent de 5,5 % en 2016.

Pour en savoir +www.imagepme.fr 

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

JUILLET-AOUT 2018

SIC N° 375

  • Les outils du 73e Congrès
  • Le quiz du 73e Congrès
  • Comptexpert : comment déléguer vos droits ?

Consulter

JUIN 2018

SIC N° 374

  • 73e Congrès : Stratégie et compétences pour la croissance
  • Règlement général sur la protection des données : tenez-vous prêts !
  • Le site internet de l'Ordre fait peau neuve !

Consulter

MAI 2018

SIC N°373

  • Gestion des données personnelles et RGPD
  • 73e Congrès : cabinet, missions et marchés !
  • Déclaration annuelle des papiers : êtes-vous prêts ?

Consulter

AVRIL 2018

SIC N°372

  • Bilan 2017 des TPE-PME françaises
  • Les fidélité des clients envers leur expert-comptable
  • Le triple A du Leader : ambitieux, anthentique, attachant !

Consulter