OCTOBRE 2018

SIC N° 377

AU SOMMAIRE:
Edito
En bref
5 questions à...
Focus
Vie de l'Ordre
Exercice professionnel
Actu des régions
Partenaires
OCTOBRE 2018

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Conseil régional de Lille Nord-Pas-de-Calais

Hubert Tondeur, président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Lille Nord-Pas-de-Calais

« Non seulement nous sauvons des emplois, mais nous contribuons à la vie des territoires et la pérennité de notre activité »
Vous avez été élu pour un deuxième mandat à la présidence du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Qu’est-ce qui vous a convaincu de renouveler votre engagement ?

Cet engagement est le fruit d’une discussion avec les élus qui m’accompagnaient lors de la mandature précédente. Nous formons une équipe dans laquelle chacun assure ses responsabilités et qui fonctionne au service de la collectivité des experts-comptables. Nous avons collectivement décidé de repartir pour un deuxième mandat et ils m’ont suggéré de poursuivre à leur tête les actions que nous avions définies ensemble.

 

Quels étaient vos objectifs de mandature ?

L’objectif de la mandature est de rendre service à l’ensemble des confrères et de leur permettre d’aborder les évolutions qui touchent notre profession le mieux possible au travers de la mise en place de formation et de réunions d’information.
Tout en assurant la promotion de la profession auprès de notre environnement socio-économique et en accompagnant les jeunes dans l’obtention du diplôme (nous avons mis en place des formations au DSCG et au DEC gratuites) et en les incitant à poursuivre des études en comptabilité ou plus largement en gestion afin de rejoindre nos cabinets.

 

L’Ordre de votre région est directement impacté par la réforme territoriale : pourriez-vous nous en dire un peu plus ?

Nous nous regroupons avec la Picardie. Cela nous conduit à passer de 850 experts-comptables à 1 200 consœurs et confrères. Nous avons entamé les discussions et les travaux de regroupement depuis l’année dernière en actant le maintien d’une représentation territoriale sur Amiens.
Nous avons maintenant une secrétaire générale unique et avons regroupé nos activités de formation respectives.
A l’heure actuelle les commissions travaillent ensemble pour harmoniser leurs pratiques et nous finalisons les modalités de convergence des cotisations.

 

Quelles ont été vos réalisations à l’Ordre depuis votre dernière élection ?

Institutionnellement, nous avons travaillé au rapprochement des régions.
Sur le plan de l’assistance à l’évolution des missions, nous avons mis en place une formation sur le coaching et l’accompagnement des dirigeants, une formation sur la comptabilité des collectivités.
Plus globalement, nous avons poursuivi nos efforts en direction des collaborateurs en mettant en place une journée de formation gratuite par trimestre dans huit villes de la région et, depuis septembre, une formation à l’anglais (à prix symbolique) pour les collaborateurs et les experts-comptables.
Sur le plan de la communication nous nous sommes associés aux professionnels du droit et de la finance en région pour lancer le « Grand prix de l’innovation » qui vise à récompenser et à mettre en avant les cabinets de nos confrères les plus innovants de la région.
Quant à l’attractivité, au-delà de la « Nuit qui compte » que nous réalisons depuis le début de cette initiative, nous organisons un jeu d’entreprise avec l’ensemble des lycéens des sections STMG de la région dont la finale se déroule au Conseil régional. Ce qui nous donne une visibilité auprès de plusieurs milliers de lycéens.
Nous travaillons à la mise en œuvre d’une action régionale à la reprise d’entreprise avec l’ensemble des acteurs locaux. Près de 60 000 entreprises - artisanat - commerce - petite industrie sont ou seront à céder dans les deux à trois ans à venir. Ces entreprises n’ont pas de valeur marchande importante mais sont une source de revenus à la fois pour leur propriétaire mais également pour l’ensemble de leur environnement économique. Ces entreprises sont également source d’emplois et d’insertion professionnelle. Nous devons y travailler car elles constituent nos premiers clients. En menant ces actions, non seulement nous sauvons des emplois, mais nous contribuons à la vie des territoires et la pérennité de notre activité.

 

RGPD, PAS, Pacte… La profession vit de grands chamboulements. Comment aidez-vous localement les cabinets à intégrer tous ces changements ?

Tout d’abord faisons une différence entre le RGPD, le PAS et la loi Pacte. Au deux premiers nous pouvons ajouter le CICE, le suramortissement, la DSN, autant d’évolutions qui constituent des axes de conseils et permettent à l’expert-comptable de se rendre indispensable au chef d’entreprise. Le PAS au travers des anticipations qu’il y avait à faire en 2017 et de la gestion de l’année blanche en 2018 mais également le conseil relatif à l’information que doit mettre en place le chef d’entreprise avec ses salariés. Le RGPD au travers des missions d’audit des systèmes d’information, de leur cartographie et de la gestion des données personnelles qu’il convient de mettre en place. Ces problématiques, mêmes si elles peuvent effrayer ou laisser sceptique, ne sont pas à négliger car notre marché de demain sera constitué de toutes ses opportunités qu’il faudra savoir saisir.
Quant à la loi Pacte, elle est à la fois le couperet qui décapite notre activité de commissaire aux comptes, celle qui permet à l’actuelle mandature de passer des mesures anciennes qui n’avaient pas trouvé de véhicule législatif et surtout une source de réflexion quant à l’avenir de l’expertise comptable. La DSN, le PAS, sont également des avancées technologiques. La TVA pourrait se voir également retenue à la source comme cela se passe dans de nombreux pays qui, liée à l’arrivée des nouveaux opérateurs internet, peut conduire à l’effondrement du chiffre d’affaires de tenue comptable qui représente globalement 80 % du chiffre d’affaires de la profession. Et ne nous y trompons pas, notre législation en la matière n’est pas celle des autres pays européens, où la comptabilité n’est pas une prérogative d’exercice… Le Gouvernement ayant un tropisme pour l’harmonisation européenne développée, ne nous trompons pas de bataille, envahissons le champ de la technologie pour maîtriser ce que sera notre marché de demain.

 

Étant également professeur des universités, la formation est capitale pour vous. D’après vous, quelles seraient les évolutions les plus urgentes en la matière pour la profession ?

Dans un environnement en mutation seule l’information et formation permettent de le comprendre, de l’anticiper, de le gérer, de le surpasser et de poursuivre son activité dans les meilleures conditions possibles. Et ce n’est pas seulement la formation de l’expert-comptable, c’est la formation de ses collaborateurs.
Nous devons dans nos régions avec l’aide du Conseil supérieur investir massivement dans la formation. Nous disposons de ressources financières importantes, consacrons-les à la formation et à l’innovation.

Save the date
Petit-déjeuner de l’expertise : « Réforme AGIRC ARRCO » - Optimisation de la rémunération : le 20 septembre au CROEC à Lille, le 3 octobre au Novotel Valenciennes, le 16 octobre au Jardins de soubise à Dunkerque, le 9 octobre au Mercure à Arras, le 19 octobre à l’hôtel du Golf de Saint-Omer.
 
Semaine de l’attractivité, The Way, du 15 au 19 octobre : portes ouvertes chez les professionnels. Conférence à l’attention des enseignants : mercredi 17 octobre au siège du CROEC Lille.
 
Le Grand Prix de l’Innovation : jeudi 8 novembre.
 
Salon de l’Etudiant : le 16 novembre à  Boulogne-sur-Mer, le 22 novembre à  Arras, le 30 novembre à Valenciennes, le 8 décembre à Dunkerque, les 10, 11 et 12 janvier 2019 au Lille Grand Palais.
 
Nuit qui compte : mercredi 16 janvier  2019 à la Gare Saint-Sauveur à Lille.
BUREAU DU CONSEIL  REGIONAL DE LILLE NORD-PAS-DE-CALAIS

Président : Hubert Tondeur
Vice-présidents : Corinne Renart, Boris Lelaure, Xavier Veracx
Trésorier : Dimitri Loxemand

L’équipe des permanents est composée de six personnes :
 
Secrétaire générale : Gaëlle Diard
Administrateur réseau, cotisations, site internet institutionnel, Signexpert : François Tigroudja
Accueil, standard, communication, site internet jeunes/page Facebook : Gwendolina Demailly
Tableau, stage, exercice illégal de la profession, Signexpert : Catherine Coudevylle
Contrôle qualité, médiation et arbitrage, chambre de discipline : Flore Sorek
Comptabilité : Marine Parsy
L'Ordre des experts-comptables de Lille Nord-Pas-de-Calais en chiffres- 836 experts-comptables
- 814 sociétés d'expertise comptable
- 226 experts-comptables stagiaires
- 5 754 collaborateurs

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

Décembre 2018

SIC N° 379

  • ​73e Congrès « Stratégie et compétences pour la croissance »

Consulter

Novembre 2018

SIC N° 378

  • Règles de signature des travaux des cabinets d'expertise comptable
  • jesignexpert.com, la nouvelle plateforme de signature électronique
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances et du ministre de l'Action et des Comptes publics

Consulter

OCTOBRE 2018

SIC N° 377

  • Prélèvement à la source : une réforme majeure
  • Cendra Motin : le PAS est enclenché
  • Fusion Agirc et Arrco : bien s'y préparer

Consulter

SEPTEMBRE 2018

SIC N° 376

  • 5 questions à Florence Hauducœur
  • Le projet de loi Pacte examiné en commission spéciale
  • 73e Congrès : Préparez votre parcours thématique

Consulter