Décembre 2018

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Stratégie globale  : une vision et un plan d’action pour l’avenir

Succès passé n’implique pas succès futur. D’où la nécessité de définir une stratégie. Comprendre pourquoi c’est important, se poser les bonnes questions, utiliser les bonnes méthodes et outils… De la théorie à la pratique, une conférence « enjeux » et « méthodes ».

Synthétiser 50 ans de recherche sur la stratégie des entreprises, 24 à 30 heures de cours et le contenu du livre cadeau offert aux congressistes, c’est le défi qu’a brillamment relevé Frédéric Fréry, professeur en management et innovation stratégique à l’ESCP Europe en une heure trente et 30 slides (à retrouver sur Bibliordre).

 

Devant une salle comble, en style “TED”, Frédéric Fréry a captivé l’auditoire en illustrant chaque point théorique d’exemples emblématiques. De la dinde à l’ours et aux chimpanzés, de la Reine rouge à l’Océan bleu et de l’audiovisuel à l’eau embouteillée, des portables aux glaces en passant par l’aviation low cost… il a tout abordé et concrétisé, tout en montrant la diversité des stratégies possibles.

 
Démonstration magistrale

A chaque question clé, Frédéric Fréry a répondu…

Pourquoi faire une stratégie est une nécessité impérieuse ? « Le succès passé n’implique pas le succès futur et celui qui n’évolue pas à la même vitesse que les autres recule ».

 

Faire de la stratégie, c’est ? « S’interroger sur le « comment » et non pas sur le « quoi ». C’est répondre à la question fondamentale du positionnement pour créer de la richesse et donc réfléchir aux « VIP », les trois piliers de la stratégie : la valeur, l’imitation, le périmètre. »

 

Comment concevoir sa stratégie ? « SWOT qui détermine sa capacité stratégique et Prestel ses facteurs de succès, sont les deux modèles clés. A compléter avec les cinq forces de la concurrence plus une : les pouvoirs publics ».

 

Comment choisir un positionnement ? « Suivre les quatre règles de la différenciation : choisir l’offre de référence et faire en sorte que la différenciation soit attractive pour le client, rentable et difficilement imitable ».

 

Pourquoi s’ouvrir à l’innovation stratégique ? « Pour créer, réduire, éliminer, augmenter et ainsi définir une nouvelle proposition de valeur et créer un gap de performance. Et surtout encourager la diversité dans les équipes afin de pouvoir, demain, nager dans un océan bleu ».

« Si votre stratégie est la même que celle de vos concurrents, la même qu’il y a dix ans, change tous les trois mois ou n’est pas comprise par vos collaborateurs… C’est que vous n’en avez pas ! » a lancé Frédéric Fréry, en une ultime motivation à en élaborer une au plus tôt ou à revoir la sienne.

 

Message reçu 5 sur 5 par les congressistes qui se sont précipités sur le stand du Conseil supérieur pour retirer – si ce n’était déjà fait – le livre cadeau prolongeant cette conférence mémorable.

 

Conseils précieux pour définir une stratégie faisable, pertinente et acceptable :

1. Hiérarchiser plutôt que de lister ce qui impacte ;

2. Tenir compte du pouvoir des pouvoirs publics à mettre en œuvre des réformes, des taxes…,

3. Choisir et donc décider ce qu’on ne fera pas ;

4. Se donner les ressources pour la mise en œuvre ;
5. Avoir la capacité politique à faire passer le message.

Vous avez dit « stratégie » ?
Pourquoi les congressistes se sont-ils massivement inscrits et qu’ont-ils appris de la conférence ? Leurs retours à chaud.

Violaine Morellet souhaitait suivre cette conférence « parce que la profession est en train de changer de façon profonde. Il est important de se poser les bonnes questions et pour cela de faire appel à des spécialistes de la stratégie notamment. Pour ma part, je sais donc que je dois me faire accompagner. La conférence était une première approche, une petite entrée dans ce monde inconnu.
Elle m’a fait prendre conscience que je dois suivre des formations pour ne pas finir comme une dinde, comme expliquait Frédéric Fréry.
« La dinde, bien traitée et bien nourrie, pense que la vie est belle, jusqu’au soir fatidique du 24 décembre ». J’ai bien compris que le succès passé n’induit pas le succès futur. Je me suis sentie concernée par cet exemple. Et je pense qu'on est un peu tous concernés.
Etant la seule expert-comptable de mon cabinet, je dois réfléchir de façon urgente sur la question de la stratégie. J’envisage de faire appel à un coach d’entreprise spécialisé pour m’aider ».

Marc-Antoine Canler indique avoir justement : « engagé une réflexion sur le sujet. Ce n'est pas notre cœur de métier, il est donc important de prendre des sources ailleurs. Là on a directement une application que l’on peut essayer de dupliquer. On a des exemples concrets, on sait que ça peut marcher.
On s'aperçoit bien que notre métier évolue de manière fulgurante. Nous allons poursuivre notre réflexion entre associés et ensuite mener une réflexion de groupe. C'est le cabinet dans son intégralité qui est concerné. Il faut se poser la question de manière globale.
La phrase qui m’a marqué est « le succès du passé n'implique pas les succès du futur ». On est toujours en train de bâtir notre modèle économique sur ce qu'on a su faire alors que nous devrions nous demander ce que nous serons capables de faire demain.
Je pense sincèrement que c’est le moment de prendre un vrai virage stratégique au sein de nos cabinets parce qu'il est inéluctable que le modèle sur lequel nous vivons aujourd'hui est amené à disparaître dans 4/5 ans mais en fait c’est demain. Donc c'est tout de suite qu'il faut agir.
Lors de la plénière d'ouverture, l’explorateur Thomas Clot parlait de ne pas se raccrocher au passé et de saisir les opportunités. Cet explorateur était en perpétuelle phase d'adaptation. Toujours confronté à un environnement hostile, voire très hostile, et il arrivait toujours à rebondir et à développer une stratégie sur quelque chose d’a priori insignifiant. La stratégie fait partie de cette adaptation qu'il nous faut acquérir ».

Daniel Parot considère que la réflexion sur la stratégie est « un passage obligé et une évolution profonde de la société dans laquelle les experts-comptables s'inscrivent. Cela fait des années que l'on répète qu’il faut transformer les contraintes en opportunités. Même si je suis plutôt en fin de carrière, je perçois nettement qu’il s’agit d’une évolution fondamentale.
J’ai eu la chance, d'ailleurs, dans mon parcours de travailler sur ces aspects-là avec d'autres. Si j’ai fait le choix de créer un cabinet dédié à l'assistance au comité d'entreprise c’était un choix stratégique, que je ne regrette pas.
Autre évolution : le digital qui est très ancré dans nos métiers et qui est un sujet de société. Si on caricature, les humains ont peur d'être remplacés par des robots.
On est dans une évolution importante de la façon de vivre et de travailler. Il faut être vraiment dans le mouvement, sinon on va être loin derrière ».
Pour aller plus loinRetrouvez les supports de chaque conférence sur le site de Bibliordre, réservés actuellement aux congressistes seront accessibles à tous en début d'année. www.bibliordre.fr

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

JANVIER 2019

SIC N° 380

  • Le prélèvement à la source : c'est parti !
  • Bruno Parent : directeur général de la Direction générale des finances publiques
  • Les défis mondiaux de la comptabilité

Consulter

Décembre 2018

SIC N° 379

  • ​73e Congrès « Stratégie et compétences pour la croissance »

Consulter

Novembre 2018

SIC N° 378

  • Règles de signature des travaux des cabinets d'expertise comptable
  • jesignexpert.com, la nouvelle plateforme de signature électronique
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances et du ministre de l'Action et des Comptes publics

Consulter

OCTOBRE 2018

SIC N° 377

  • Prélèvement à la source : une réforme majeure
  • Cendra Motin : le PAS est enclenché
  • Fusion Agirc et Arrco : bien s'y préparer

Consulter