FEVRIER 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Grand débat national en être ou pas ?

« Je reste persuadé qu’il est préférable de participer à ce type de consultations plutôt que de laisser le champ libre à l’inexactitude et à la démagogie. »

 

À l’initiative du président de la République, le Gouvernement engage un grand débat national sur quatre thèmes qui couvrent des grands enjeux de la nation : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.

 

Ces thèmes nous intéressent en tant que citoyens, mais également en tant que professionnels.

Les experts-comptables ont bien évidemment des choses à dire sur ces sujets.

 

À ce stade du processus, il n’est pas prévu que l’Ordre prenne part à ce débat en tant qu’Institution.

Lorsque l’institution participe au débat public, elle le fait sur des sujets techniques, directement liés à notre métier. Nous sommes là sur des sujets politiques, où chacun peut avoir son opinion et il me semble difficile, voire impossible, de porter un message au nom de l’ensemble des professionnels de l’expertise comptable.

 

En revanche, je ne peux qu’encourager chacun à participer à ce grand débat où nos compétences en matière de fiscalité, notre connaissance du monde économique et du fonctionnement des administrations publiques peuvent éclairer utilement le débat et éviter qu’il ne sombre parfois dans la caricature.

 

Décrypter, expliquer, faire de la pédagogie, fait partie du quotidien de notre métier auprès des dirigeants d’entreprise. Nous pouvons mettre plus encore ce savoir-faire au service de l’intérêt général, surtout quand certains d’entre nous sont engagés dans les territoires au travers de fonctions et de mandats publics.

 

L’exercice est nouveau. On peut être sceptique quant à ce qui en résultera. Mais je reste persuadé qu’il est préférable de participer à ce type de consultation plutôt que de laisser le champ libre à l’inexactitude et à la démagogie.

 

Le Conseil supérieur ne restera toutefois pas inactif et, en fonction de l’évolution du débat, se réserve la possibilité d’intervenir pour porter la voix de la profession sur la mise en œuvre des décisions qui pourraient être prises.

 

Charles-René Tandé

Président du Conseil supérieur

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter

MAI 2019

SIC N° 384

  • Les chiffres-clés de la filière comptable
  • Lutte contre le blanchiment : la France évaluée en 2020 par le Gafi
  • Administration provisoire de l'expert-comptable

Consulter

AVRIL 2019

SIC N° 383

  • S'engager dans l'action au service de l'économie
  • Un congrès pour plonger au cœur des flux
  • Site privé : mais où gérer les délégations de droits Comptexpert

Consulter