MARS 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Conseil régional de Montpellier

Philippe Lamouroux, président du Conseil régional de Montpellier

« Congrès 2021 et Conseil régional Occitanie, deux points d’horizon à connotation contrastée pour une profession à réinventer. »

 

La loi Pacte est le sujet fort du moment. Que vous inspire-t-elle ?

Dans mon éditorial du dernier numéro de notre revue régionale « et cela dit… » je l’ai qualifiée pour nos professions de « mal nommée ». En effet un « pacte » se définit comme un accord conclu entre deux ou plusieurs personnes. Or, le Gouvernement a imposé à nos professions l’article 9 et une partie de l’article 10 de cette loi qui concerne la réforme territoriale de notre profession. Au regard des conséquences pour tous nos cabinets, je la définirais plutôt comme une loi « impact », mais d’un impact douloureux pour nos cabinets, genre « uppercut ».

 

Quelles sont les actions fortes de votre mandature ?

Les actions de la mandature étaient tournées principalement autour de trois axes choisis et un axe imposé, la réforme territoriale, qui vient s’ajouter à nos missions récurrentes sans valeur ajoutée pour qui que ce soit.

  • Le premier des axes choisis était plutôt régalien avec pour point de mire la cohésion professionnelle à travers deux piliers fondamentaux de notre profession : notre code de déontologie et le référentiel de nos normes professionnelles qualité. Sur le terrain, nous sommes très attentifs à la lutte contre l’exercice illégal et aussi contre la couverture d’exercice illégal. Pour ce faire, nous avons l’appui des magistrats de nos juridictions qui n’ont pas hésité ces derniers temps à prononcer des peines sévères à l’encontre des contrevenants. Pour leur faciliter la tâche, ainsi que celle des services de police judiciaire, nous avons édité un fascicule intitulé « Mieux comprendre le délit d’exercice illégal de la profession d’expert-comptable ».
  • Le deuxième axe était d’initier une démarche forte pour accompagner les cabinets (et surtout les plus petits d’entre eux) dans le champ des nouvelles compétences, chères à notre président national, de manière à ce qu’ils se déploient vers le « conseil élargi » et éventuellement les spécialisations.

Pour ce faire, notre programme était pluriannuel :

- En 2017, nous avons mis en place un certificat Accompagnement patrimonial avec AG2R La Mondiale et Formega, notre IRF. Cette formation de 15 jours a connu un vif succès puisque les éditions 2017 et 2018 ont fait le plein de participants. La troisième promotion sera lancée à la rentrée 2019.

- En 2018, nous avions pour cible la RSE avec pour objectif que les cabinets s’approprient le sujet avant d’en faire un thème d’accompagnement pour leurs clients. Cette volonté s’est traduite concrètement par un portail web www.ambition-rse.fr qui permet de faire un autodiagnostic sur le sujet et de se benchmarker avec les autres pour déterminer ses points faibles et forts, ainsi que ses axes de progrès.

- En 2019, nous lançons une action d’accompagnement dans la stratégie avec toujours la même démarche : proposer aux cabinets de s’approprier le sujet avant de pouvoir le transformer en mission pour les clients.

Bien entendu, ces accompagnements ciblés se font en parallèle d’un accompagnement plus général et récurrent qui est la transformation numérique de nos cabinets et la digitalisation de nos approches professionnelles au service de nos clients : Journées du numérique, FiscalZoom tourné vers la fiscalité 2.0, Petit-déjeuner « financer sa transformation numérique »…

 

  • Le troisième axe était de consolider la marque « expert-comptable », synonyme de confiance, et de conforter le positionnement de la profession dans l’économie régionale et locale. À ce titre nous menons différentes actions dont notre traditionnelle soirée économique ECOZOOM qui a réuni 400 participants en 2018 pour écouter Agnès Verdier-­Molinier, et qui nous permettra d’accueillir, le mardi 26 avril 2019, Philippe Dessertine. Nous avons aussi mené une importante campagne de communication en 2018, en avant-première de la campagne nationale, sur le thème simple à visualiser et à comprendre « Entreprendre, c’est plus facile avec mon expert-comptable ». Nous avons en parallèle développé un site d’accès très aisé pour les entrepreneurs www.creer-developper-occitanie.fr. Enfin, dans le cœur de cible de ce troisième axe, je ne peux pas passer sous silence cette superbe opération citoyenne de mécénat que réalise chaque année le Conseil régional de Montpellier à travers son fonds de dotation « Culture & Patrimoine » : en 2017 : 20 000 € pour le reboisement des berges du Canal du Midi, en 2018 : 25 000 € pour la restauration des arènes de Nîmes et autant certainement en 2019 pour financer une maison des parents au profit des familles d’enfants malades hospitalisés au CHU de Montpellier.
La réforme territoriale est un chantier d’envergure. Qu’est-ce que cela va changer pour votre région ?

Cette réforme semble vouloir s’imposer à nous malgré notre ferme opposition au principe. Je vous rappelle qu’il y a plus de 500 km entre Lourdes et Pont-Saint-Esprit sans moyen de locomotion digne de ce nom autre que la voiture ! (Le problème est du même ordre entre Montpellier et Toulouse).

Ce qui va changer et qui est primordial, c’est que Montpellier, actuellement 5e Conseil régional de France après Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux, va disparaître au profit d’un Conseil régional Occitanie. Donc les pouvoirs de décision seront concentrés au siège du nouveau Conseil régional qui devrait être Toulouse, avec un maillage territorial qui va du coup s’étioler, des consœurs et confrères tellement éloignés qu’ils vont se désintéresser de l’institution, des coûts qui vont augmenter (frais de déplacement, de personnel si l’on veut maintenir le même service avec moins d’élus) et avec, à terme, une institution qui ne pourra que gérer le régalien à l’exclusion des missions actuelles d’accompagnement des cabinets, d’attractivité et de promotion de la profession. En résumé un appauvrissement de notre profession et un affaiblissement dans l’économie locale.

Il est malheureusement évident que ce sujet va beaucoup nous occuper en 2019, sachant qu’il a déjà été énergivore depuis fin 2015, pour des résultats n’ayant aucun impact positif sur notre profession car purement fonctionnels. En tant qu’experts-comptables responsables « nous ferons le job » et nous continuerons d’ici là à gérer notre Conseil régional suivant un principe qui nous est cher, celui de la continuité d’exploitation.

 

Votre région a été choisie pour accueillir le Congrès national des experts-comptables en 2021. Comment vous y préparez-vous ?

Enfin une bonne nouvelle ! Nous sommes très heureux d’avoir été choisis pour accueillir le 76e Congrès national de la profession en 2021. Je remercie Jérôme Poingt, notre secrétaire général, et Philippe Sauveplane, mon prédécesseur et ami, pour m’avoir énergiquement et généreusement soutenu et accompagné dans l’élaboration de notre dossier de candidature qui nous a fortement occupés en 2018. J’en profite aussi pour remercier Carole Delga, présidente de la région Occitanie, et Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Métropole, pour leurs soutiens actifs. Ce sera un formidable "booster" pour notre profession régionale et principalement pour nos jeunes.

 

Le mot de la fin ?

Congrès 2021 et Conseil régional Occitanie, deux points d’horizon à connotation contrastée pour une profession à réinventer pour accompagner une économie régionale en pleine expansion et qui attire de plus en plus.

 

Bureau du Conseil régional de Montpellier
Président : Philippe Lamouroux
Vice-présidents : Philippe Adge, Pascal Castanet, Philippe Mai, Benoît Maury
Trésorière : Catherine Estany-Muller
Invitée permanente : Anne Dideron

Une équipe de huit permanents
Jérôme Poingt, secrétaire général
Nathalie Antiphon, communication et événementiel
Huguette Beal, tableau/litiges
Christine Comes, accueil/administration
Sabrina Mear, déontologie, exercice illégal et discipline
Chantal Mazzaron, stage et contrôle de qualité
Corinne Perche, comptabilité et paie, Club fiscal et Club social
Simon Sauvetre, communication numérique et créa
Sites web www.oec-montpellier.org /
www.creer-developper-occitanie.fr / www.ecozoom.fr / devenir-expert-comptable.fr
Twitter : @OECmontpellier
Facebook : OEC Région Montpellier
L'Ordre des experts-comptables de Montpellier en chiffres
1 005 experts-comptables
1 250 sociétés d'expertise comptable
250 experts-comptables stagiaires

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

AVRIL 2019

SIC N° 383

  • S'engager dans l'action au service de l'économie
  • Un congrès pour plonger au cœur des flux
  • Site privé : mais où gérer les délégations de droits Comptexpert

Consulter

MARS 2019

SIC N° 382

  • Les principaux dispositifs de l'épargne salariale
  • 74e Congrès : l'expert-comptable au cœur des flux
  • L'expert-comptable, un conseil qui compte

Consulter

FEVRIER 2019

SIC N° 381

  • Le site privé de l'Ordre fait sa révolution
  • Tour d'horizon des principales mesures de la loi de finances
  • LFSS pour 2019 et loi portant mesures d'urgence économiques et sociales

Consulter

JANVIER 2019

SIC N° 380

  • Le prélèvement à la source : c'est parti !
  • Bruno Parent : directeur général de la Direction générale des finances publiques
  • Les défis mondiaux de la comptabilité

Consulter