AVRIL 2019

SIC N° 383

AU SOMMAIRE:
Edito
En bref
5 questions à...
Focus
Vie de l'Ordre
Exercice professionnel
Actu des régions
Les incontournables de l’Ordre
Partenaires
AVRIL 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Conseil régional des Pays de Loire

Jean-paul Ménager, président du Conseil régional

« L’expert-comptable, dans son rôle de premier conseil aux TPE et PME, doit apporter sa contribution à la mutation de l’économie. »
Vous êtes le nouveau président du Conseil régional des Pays de Loire. Quel a été votre parcours dans les institutions ?

Inscrit à l’Ordre depuis 1989, après un long parcours syndical où j’ai exercé les mandats de membre du Comité de pilotage national du Club Ifec Consultants, de président de section régionale Ifec, puis de membre du bureau national et de vice-président national, je suis élu du Conseil régional des Pays de Loire depuis 2012. Au cours de mon premier mandat à l’Ordre, j’étais contrôleur principal du stage et membre du bureau. Pour le mandat en cours et jusqu’à ma récente élection en qualité de président, j’étais membre du bureau, premier vice-président de l’Ordre des Pays de Loire, vice-président pour la Loire-Atlantique, président de la commission Formation et président-délégué du CEECCARA, notre institut de formation régional.

Au niveau national, je suis membre de la commission Management et RH du Conseil supérieur et en 2018, j’ai été Rapporteur délégué du 72e Congrès de l’Ordre à Lille en charge de l’un des quatre axes du congrès : le savoir-faire.

 

Quels sont les axes prioritaires de votre mandature ?

Les enjeux de la profession sont forts et multiples. La transition numérique est en marche et avec elle le changement des attentes de nos clients et de nos collaborateurs.

Nous devons mettre en œuvre la mutation de nos cabinets en agissant sur plusieurs fronts :
- l’accompagnement de la transition numérique en adaptant nos cabinets aux règles imposées par la dématérialisation mais aussi en aidant nos clients à passer ce cap, notamment pour les TPE ;
- l’évolution de nos collaborateurs et l’attraction de nouveaux talents ;
- le développement de nos missions de conseil.

 

Dans le même temps, nous préparons la réforme territoriale de notre profession. En effet, le Conseil régional des Pays de Loire, dont le siège est à Angers, comprend cinq départements : la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, la Mayenne, la Sarthe et l’Indre-et-Loire, selon le découpage des régions militaires en vigueur en 1945. Nous devons donc, pour nous adapter aux limites territoriales du Conseil régional des Pays de Loire, dont le siège est à Nantes, préparer l’arrivée du département de la Vendée et voir, à regret, la Touraine nous quitter.

 

Concrètement, comment allez-vous procéder ?

Avec les vingt-quatre élus du Conseil régional des Pays de Loire, les personnes qualifiées qui ont accepté de travailler au sein des commissions de l’Ordre régional, le personnel de l’institution et de notre IRF, le CEECCARA, nous avons mis en place les moyens pour travailler sur les trois axes de la mandature.

Nous avons organisé les commissions du Conseil régional en trois pôles :
> Le pôle régalien : 11 commissions (commission Tableau, commission Déontologie, Contrôle du stage...) ;
> Le pôle formation : 5 commissions (commission Formation continue, Club fiscal, Club social…) ;
> Le pôle non-régalien : 9 commissions

- Communication et Attractivité ;

- Entreprise ;

- Agricole ;

- Secteur public ;

- Secteur non-marchand, Association et Mécénat ;

- Femmes ;

- Transition numérique ;

- Mission accueil de la Vendée ;

- Mission rapprochement Indre-et-Loire CRO Centre.

 

Autour de l’assemblée générale, temps fort de l’année sur deux jours, qui se déroulera en juillet prochain à La Baule, les manifestations organisées sont nombreuses et variées : « Casse-croûte numérique », « Rendez-vous de l’économie », tournoi de gestion pour les étudiants, participation à des salons professionnels – Salon des Entrepreneurs à Nantes, Sival à Angers…  –, participations à des forums de l’emploi, « Journées Innov’EPA », rencontres au sein des collèges, lycées et établissements de l’enseignement supérieur, réunions interprofessionnelles avec les notaires, les avocats et les commissaires aux comptes, rencontres associatives…

 

Nous souhaitons innover, aussi ! Nous avons créé un nouvel évènement en mars dernier à Angers : un escape game géant entièrement réalisé autour de notre profession (voir p. 46). L’accueil du public, des étudiants, des confrères et des membres des autres Conseils régionaux, qui ont participé, a été excellent et nous incite à continuer.

Toutes ces manifestations internes et externes à la profession répondent à notre volonté d'évoluer, d’attirer de nouveaux talents et de promouvoir nos savoir-faire.

 

La profession est en mutation. Quelle est votre vision d’avenir pour la profession ?

La profession est en mutation mais surtout, l’économie est en mutation. Les attentes du marché sont fortes. Nos clients sont confrontés à la transition numérique traduite notamment par l’évolution du comportement des consommateurs. Ils doivent repositionner leur offre en tenant compte des concurrences nouvelles nées du web et réfléchir au renouvellement de leur clientèle. Les nouvelles générations attendent d’autres services, notamment en matière de conseils avant achat ou de services après-vente.

 

L’expert-comptable, dans son rôle de premier conseil aux TPE et PME, doit apporter sa contribution à la mutation de l’économie.

 

Ce changement est brutal et des craintes apparaissent. Dans le début des années 90, l’arrivée de la micro-informatique dans les entreprises avait attisé des peurs au sein de la profession. On imaginait que ces nouveaux matériels et logiciels allaient faire disparaître les travaux réalisés au sein des cabinets. Force est de constater que, près de trente ans après, non seulement les chiffres d’affaires et les effectifs de la profession n’ont pas diminué, mais ils ont nettement progressé. Nous nous sommes adaptés. Bien sûr, nous avons évolué, nos missions ne sont plus les mêmes et l’organisation de nos cabinets non plus.

 

Je suis sûr qu’il en sera de même avec la dématérialisation de l’information. Notre force est l’accompagnement au quotidien de nos clients. Nous devons répondre et surtout anticiper leurs attentes. Si nous sommes utiles, nous serons irremplaçables. Travaillons l’utilité !

Pour cela, nous avons besoin de nous transformer, de faire évoluer nos collaborateurs et d’attirer de nouveaux talents pour développer des missions de conseil, notamment sur des domaines où nous sommes peu présents comme le numérique.

Chaque cabinet doit repenser sa stratégie en fonction de l’appétence et de la compétence des dirigeants et des collaborateurs et du marché sur lequel il entend évoluer.

 
Un mot pour conclure

Je suis confiant pour la profession. Le marché du conseil est très important et nous avons d’énormes atouts, sachons les utiliser et je citerais cette phrase de Peter Drucker : « La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer ».

Bureau du Conseil régional des Pays de Loire
Président : Jean-Paul Ménager
Vice-présidents : Dominique Hubert, Claudine Bore, Lionel Tesson, Pascal Chancereul
Trésorier : Samuel Le Mellay
Assesseurs : Grégoire Bunot, Ildiko Le Picart, Nicolas Bouju, Yannick Murzeau

Permanents au Conseil régional:
Fabienne Racki : secrétaire générale
Pascaline Bordage
Albane Hubert
Florence Percevault
Brigitte Lorente
Stéphanie Degas

Permanents au CEECCARA

Pierrette Neau : directrice
Sébastien Faes
Audrey Richard
Cécile Bouesnard
Charlène Geay
Anita Assani
Marine Durand
Suivez-nous sur
OEC Pays de Loire

@OECPaysdeLoire

OEC des Pays de Loire

 

L’Ordre des experts-comptables des Pays de Loire en chiffres
916 Experts-comptables - 926 Sociétés d’expertise comptable - 279 Experts-comptables stagiaires - 7 182 Collaborateurs

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter

MAI 2019

SIC N° 384

  • Les chiffres-clés de la filière comptable
  • Lutte contre le blanchiment : la France évaluée en 2020 par le Gafi
  • Administration provisoire de l'expert-comptable

Consulter