MAI 2019

SIC N° 384

AU SOMMAIRE:
Edito
En bref
5 questions à...
Focus
Vie de l'Ordre
Exercice professionnel
Actu des régions
Les incontournables de l’Ordre
Partenaires
MAI 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Conseil régional d'Alsace

Christian Berthold, président du Conseil régional d'Alsace

« Être président du Conseil régional d’Alsace est une tâche très prenante, parfois difficile à marier avec l’activité professionnelle en cabinet, mais exaltante et enrichissante, notamment au travers des relations qu’elle occasionne avec les consœurs et confrères. »

 

Vous êtes depuis quelques mois le nouveau président du Conseil régional d’Alsace. Avez-vous été surpris par certains aspects de la fonction ordinale ?

Surpris est un peu fort ! J’avais déjà une petite idée de ce que cela représentait dans la mesure où j’ai été trésorier du Conseil régional pendant deux ans et que j’ai ainsi côtoyé et pu observer mon prédécesseur Bertrand Angsthelm durant cette période. Mais je n’avais pas pleinement conscience du fait que cette fonction s’apparentait autant à la gestion d’une petite entreprise avec ses aspects ressources humaines, financiers et d’organisation.

Je me rends compte également du niveau d’attente relativement élevé des consœurs et confrères en matière de services rendus par le Conseil régional… même si nous n’avons pas de baguette magique, nous devons répondre au mieux, ce qui implique de poursuivre le développement des relations et des échanges avec de nombreux partenaires y compris notre tutelle…

 

Quels sont vos objectifs de mandature ?

Les objectifs que nous nous sommes fixés vont dans la continuité de la mandature précédente.

Tout d’abord, comme vous le savez, nos cabinets rencontrent de réelles difficultés de recrutement. Notre profession est méconnue et souffre d’un déficit d’image. Pourtant, les cabinets sont à la recherche de différents profils, de nouveaux talents et compétences pour faire face aux évolutions de notre métier, liées notamment à la transition numérique, qui vont nous conduire à nous concentrer moins sur notre métier de saisie comptable et de production au profit de davantage d’analyse de données et de conseil.

Nous devons donc poursuivre nos actions vis-à-vis des jeunes, en développant nos interventions dans les établissements scolaires et dans les forums et en maintenant nos manifestations telles que le Tournoi européen de gestion et la Nuit qui compte.

 

Ensuite, il nous faut aller vers la régionalisation en douceur, en ayant pour objectif notamment d’accompagner les permanents pour qui cette évolution peut être douloureuse ou anxiogène.

Par ailleurs, je souhaite poursuivre la démarche mise en œuvre par mon prédécesseur pour renforcer les relations avec la tutelle, mais également de manière plus globale avec les partenaires que sont les organismes sociaux (Urssaf…) et l’administration fiscale, pour faciliter les échanges et répondre ainsi aux questionnements et besoins exprimés par nos consœurs et confrères dans leur pratique quotidienne.

 

Enfin, il me semble indispensable de réaffirmer les valeurs qui fondent notre profession : confraternité, déontologie, respect de nos normes professionnelles. Ce sont des conditions indispensables pour garantir des relations saines entre consœurs et confrères, mais également faciliter le règlement amiable des litiges qui peuvent apparaître entre les professionnels et leurs clients. Nous serons donc extrêmement attentifs et vigilants.

 

Quelles ont été vos premières réalisations pour ce premier mandat ? Quels ont été les temps forts depuis votre élection ?

Le début d’année a été marqué par nos réunions de présentation de la loi de finances à Colmar, Strasbourg et -Mulhouse, co-organisées avec la Chambre des notaires, le CGA et le CPGPL, signe d’une collaboration fructueuse entre professionnels d’horizons différents.

 

Nous avons fêté cette année le 25e anniversaire de notre Tournoi européen de gestion qui a eu lieu jeudi 28 et vendredi 29 mars. Vingt-et-une équipes étaient en compétition. À l’heure de la digitalisation et du risque d’une certaine déshumanisation des missions et/ou des relations dans l’entreprise, le TEG, au contraire, met en avant les valeurs humaines de la collaboration, du travail et de la réflexion en équipe pour atteindre un résultat commun.

 

En dehors de ces premiers temps forts, ma mandature étant relativement récente, il a d’abord fallu s’inscrire dans la continuité de la précédente mandature, se mettre dans la fonction et prendre connaissance des dossiers en cours. J’ai notamment poursuivi ma participation à la commission Lutte contre l’exercice illégal, dont j’étais déjà membre depuis deux ans. Certains clients, à la recherche de services à bas prix, n’ont pas conscience d’avoir affaire à des illégaux dont les prestations les conduisent souvent dans des impasses fiscales et sociales…

 

Comment organisez-vous la mise en place de la réforme territoriale ?

La réforme territoriale est un vaste chantier qui crée beaucoup d’incertitude pour les permanents, les élus et nos consœurs et confrères. Ces incertitudes se sont accentuées par une loi Pacte dont la publication ne cesse d’être retardée, conduisant à la prolongation des mandats des élus des différents Conseils régionaux et au report des élections ordinales dans un périmètre Grand Est. Il est donc difficile d’avancer dans ces conditions. Cependant, des rencontres entre élus alsaciens, champenois, lorrains et ardennais ont déjà été organisées pour étudier les points de convergence, les synergies possibles, la problématique des ressources humaines et de mise en commun des outils.

Par ailleurs, la régionalisation nous conduit en Alsace à revoir notre budget. Nous poursuivons l’harmonisation des niveaux de cotisations avec les Conseils régionaux de Lorraine et Champagne ainsi que les plans d’économie engagés il y a déjà deux ans.

 

Notre objectif à tous est d’aller vers la régionalisation dans le respect des personnes et de leur emploi, mais également de conserver un niveau de service de qualité identique par une présence territoriale de proximité avec les consœurs et confrères.

 

Un mot pour conclure ?

Être président du Conseil de l’ordre des experts-comptables d’Alsace est une tâche très prenante qu’il est parfois difficile de marier avec une activité professionnelle en cabinet, mais tout aussi exaltante et enrichissante au travers des relations qu’elle occasionne avec les consœurs et confrères. Elle permet également de mieux appréhender les évolutions à venir de nos métiers et notamment l’impact des évolutions technologiques.

Nous poursuivrons et développerons les actions engagées depuis deux ans en termes d’attractivité, de partenariat, de déontologie, de régionalisation, gardant toujours à l’esprit que nous sommes au service de nos consœurs et confrères !

Bureau du Conseil régional d'Alsace
Président : Christian Berthold
Vice-présidents : Christophe Brand, Catherine Hanssen, Eliane Levêque-Griffanti, Yvan Jeanneret
Trésorier : Denis Trautmann

Permanents au Conseil régional
Anne-Priscille Patout : secrétariat général, déontologie, discipline, relations avec le CSOEC
Déborah Barth : commissions Registre du stage, Contrôle du stage, Comité régional du stage, VAE pour la filière comptable, relations avec le CJEC et l’Anecs, site internet et réseaux sociaux
Aurélie Lequemener : accueil, commissions Litiges et Exercice illégal, conciliations, CIP-Alsace, réunions institutionnelles, Clubs fiscal et social, gestion des offres et demandes d’emploi
Céline Pupil : gestion administrative des sessions de formation du CFPC-Alsace
Véronique Schandel : commission Formation, Club franco-allemand, CCEF, commission Accueil des nouveaux confrères, Relations avec les partenaires
Raphaël Schneider : commissions Tableau, Action sociale et Informatique, cotisations et assurances RCP, comptabilité du Conseil
régional d’Alsace, de la SCI, du CIP, du CFPC-Alsace, réseau informatique, Signexpert
Marie-Hélène Simon : commission Déontologie, Contrôle qualité et Normes
Mireille Stadtler : commissions Relations publiques et Communication, Entreprises, Agricole, Tournoi de gestion, Areca, Amecra, Association Femmes experts-comptables
L'Ordre des experts-comptables d'Alsace en chiffres699 experts-comptables

661 sociétés d'expertise comptable
245 experts-comptables stagiaires
3 200 collaborateurs
Suivez-nous !
www.oecalsace.net

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

MAI 2019

SIC N° 384

  • Les chiffres-clés de la filière comptable
  • Lutte contre le blanchiment : la France évaluée en 2020 par le Gafi
  • Administration provisoire de l'expert-comptable

Consulter

AVRIL 2019

SIC N° 383

  • S'engager dans l'action au service de l'économie
  • Un congrès pour plonger au cœur des flux
  • Site privé : mais où gérer les délégations de droits Comptexpert

Consulter

MARS 2019

SIC N° 382

  • Les principaux dispositifs de l'épargne salariale
  • 74e Congrès : l'expert-comptable au cœur des flux
  • L'expert-comptable, un conseil qui compte

Consulter

FEVRIER 2019

SIC N° 381

  • Le site privé de l'Ordre fait sa révolution
  • Tour d'horizon des principales mesures de la loi de finances
  • LFSS pour 2019 et loi portant mesures d'urgence économiques et sociales

Consulter