Juin 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Le recrutement dans les cabinets

Le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables actualise son étude biennale sur la gestion des cabinets et vous présente le chapitre de l’étude consacré au recrutement.
La fonction recrutement se professionnalise dans les cabinets

À l’heure où les cabinets vont impérativement devoir faire évoluer leurs prestations pour développer des missions de conseil et d’accompagnement, la question des compétences des collaborateurs va se poser de façon plus criante que jamais. Les cabinets ayant répondu semblent avoir pris conscience de cet enjeu majeur, avec sept cabinets sur dix qui évaluent régulièrement (voire systématiquement) leurs besoins en matière de ressources.

Alors que la problématique des difficultés de recrutement est certainement une des mieux partagées au sein de la profession, les recrutements tendent à se professionnaliser. Plus de la moitié des répondants à notre enquête déclarent avoir mis en place des critères de recrutement : cahier des charges du recrutement, profil recherché, description de fiche de poste, adéquation des profils avec la stratégie d'évolution du cabinet à moyen terme, etc. Un nombre conséquent de cabinets continuent toutefois de procéder « au feeling », sans cadre véritablement défini. Cela représente naturellement un risque de ne pas recruter un profil en adéquation avec les besoins du cabinet, voire de nuire à la motivation et à la fidélisation des collaborateurs.

 

 
Un turnover jugé encore “faible” dans les cabinets

Plus de six experts-comptables interrogés sur dix considèrent que le taux de rotation de la main d’œuvre est faible et un quart qu’il est raisonnable au sein de leur cabinet. Ils sont en revanche 7 % à le trouver trop élevé. Notons toutefois que si un turnover trop élevé est bien souvent le signe d’un dysfonctionnement, un turnover trop faible n’est pas forcément une bonne nouvelle. Des équipes expérimentées peuvent certes représenter un avantage, mais un manque de sang neuf peut avoir un effet “sclérosant” pour une entreprise. Or, à l’heure où les experts-comptables doivent inventer le cabinet de demain, l’arrivée de ressources externes peut certainement représenter un apport positif.

 

Une dynamique de recrutement dans les cabinets

Signe d’une certaine confiance en l’avenir, près de 55 % des cabinets ayant répondu à notre enquête font, en effet, état de leur volonté d’embaucher dans les douze prochains mois. Et, au sein de ces cabinets, plus de 50 % d’entre eux déclarent vouloir embaucher pour accroître leurs effectifs. Ils sont à l’inverse moins de 30 % à ne souhaiter embaucher que dans l’optique de remplacer des départs. Logiquement, ce sont les plus grands cabinets qui affichent les plus fortes intentions d’embauche. D’une part, parce qu’ils sont ceux affichant la plus forte croissance de leur activité depuis plusieurs années. D’autre part, parce que la probabilité de devoir remplacer un collaborateur qui part est plus élevée. Notons enfin que les experts-comptables exerçant seuls sont 67 % à ne pas envisager d’embaucher dans les douze mois à venir.

Méthodologie d’enquête
L’étude biennale sur la gestion des cabinets d’expertise comptable menée par le Conseil supérieur et son Observatoire de la profession comptable auprès de l’ensemble de la profession a permis de récolter les réponses de plus de 2 300 experts-comptables entre les mois de juin et juillet 2017. Les résultats ont été redressés selon les critères de taille, afin d’être représentatifs de la profession dans son ensemble.
Pour en savoir plusL’édition 2018 de l’ouvrage « Gestion des cabinets d’expertise comptable », ainsi que le « Guide des bonnes pratiques managériales » sont disponibles sur :

- Bibliordre : www.bibliordre.fr
- La Boutique : www.boutique-experts-comptables.com

Conseil : Postez vos offres sur hubemploi.fr

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter

MAI 2019

SIC N° 384

  • Les chiffres-clés de la filière comptable
  • Lutte contre le blanchiment : la France évaluée en 2020 par le Gafi
  • Administration provisoire de l'expert-comptable

Consulter