OCTOBRE 2019

SIC N° 388

AU SOMMAIRE:
Edito
En bref
5 questions à...
Focus
Vie de l'Ordre
Exercice professionnel
Actu des régions
Les incontournables de l’Ordre
Partenaires
OCTOBRE 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Proactif face aux changements

Le 35e Congrès national de la Fédération ECF se tenait les 1er et 2 juillet à Deauville. Un moment privilégié pour les 350 congressistes pour faire un bilan de l’année écoulée et se préparer aux défis à venir. Sur le thème « Proactif face aux changements », deux jours de travail afin d’appréhender la rapide évolution de la profession du chiffre et les actions à entreprendre pour faciliter cette mutation.

Dès l’ouverture du congrès, Jean-Luc Flabeau, président de la Fédération ECF, donne le ton : « Ce qui nous réunit aujourd’hui à Deauville, c’est la passion de notre métier et notre envie de continuer à l’exercer en libéral. Nous avons tous choisi ce mode d’exercice et avons un réel plaisir à travailler en étroite collaboration avec nos équipes pour apporter le meilleur service à nos clients. C’est bien ça notre bien commun, ce patrimoine immatériel qui a de la valeur et que nous partageons tous. »

 

Combatif et lucide sur l’état de la profession, Jean-Luc Flabeau a rappelé que l’avenir de la profession se jouait en ce moment face aux menaces de la réforme du diplôme ou encore de la séparation de l’audit et du conseil. 

Au programme de ces deux jours de congrès : deux conférences dédiées à la question du numérique et du recrutement ainsi que des ateliers techniques, sans oublier des moments de convivialité qui sont, depuis de nombreuses années, la marque de fabrique de ces congrès. 

 

 

 

 

 
 
Comprendre les changements

 

Catherine Hanser et Vincent Reynier, co-rapporteurs du congrès, s’attachèrent à proposer des thèmes pragmatiques pouvant aider les confrères à développer des stratégies d’adaptation aux changements en cours qui exigent d’eux une compétitivité accrue. Deux conférences plénières eurent pour objectif de comprendre les bouleversements qui traversent notre profession, de ne pas les vivre comme une fatalité et d’apporter des solutions pragmatiques.

 

La première conférence, animée par Jean-Philippe -Desbiolles et Stéphane Mallard, fut consacrée à la question du numérique et de la data.

Prendre conscience et parler des changements qui affectent la société constitue une étape mais il convient de passer rapidement à la seconde : l’action. Pour Jean-Philippe Desbiolles, vice-président d’IBM-Watson France, l’action différencie celui qui sait de celui qui croit savoir. Agir permet de ne pas subir et de rester ancré dans le présent et donc dans la réalité.

 

Nous vivons une 4e révolution industrielle avec l’arrivée de technologies comme l’IA, la data science ou l’IoTqui changent tout pour tous, de la même manière que la machine à vapeur, la fée électricité ou internet ont été des révolutions dans nos modes de vie.

 

Pour Stéphane Mallard, spécialiste de l’intelligence artificielle et de l’humanité augmentée, auteur du succès d’édition «Disruption : intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée», la technologie, par sa présence de plus en plus banalisée, devient une commodité. Ainsi, il ne s’agit plus de décider de se servir ou non des nouvelles technologies mais bien de survivre au changement.

D’une même voix, les conférenciers ont souligné que le numérique ne serait bientôt plus un élément de différenciation entre les personnes mais une condition nécessaire pour continuer à travailler. 

 

La seconde conférence a permis d’aborder les problématiques du recrutement et du management. Le constat est sans appel : « il est plus difficile de trouver un bon collaborateur qu’un bon client ». Actuellement, il n’existe pas un territoire en France qui ne connaisse une pénurie de collaborateurs, ce qui est un frein non négligeable au développement des cabinets.

À cette occasion, Malene Rydahl, auteur du best-seller « Heureux comme un Danois », est venue présenter les clefs du leadership danois, au service de l’engagement et de la performance, à l’occasion d’une conférence qui subjugua les participants ! 

 

Répondre concrètement aux changements

De nombreux ateliers techniques étaient proposés pour répondre aux problématiques des clients : l’élaboration du système de rémunération du dirigeant en présence d’une holding, le pacte Dutreil, l’appréciation de la valeur des titres de participation ou des fonds commerciaux et la mise en place d’un cabinet agile.

 

Bruno Chrétien et Pierre-Yves Lagarde font partie des plus grands spécialistes du système de rémunération du dirigeant. Ils ont explicité, devant des congressistes conquis, les différentes manières de prévenir certains risques liés à la holding, le prélèvement des liquidités ainsi que les méthodes de prévoyance et de planification de la retraite du dirigeant.

Le caractère indispensable du pacte Dutreil a été abordé par Jacques Duhem et Pascal Julien Saint-Amand. Leur analyse des opportunités offertes par l’actualité, tout comme celle des risques d’une mauvaise prévoyance, s’est révélée limpide et précieuse.

 

Laurent Echauzier et Simon Paoli sont intervenus sur la mise en place de l’évaluation des titres. Le choix d’une méthode particulière, le contexte et le champ d’action ont été soigneusement étudiés. Grâce à eux, l’évaluation de la valeur des titres peut devenir une nouvelle mission pour les participants.

 

Les méthodes agiles appliquées au cabinet d’expertise comptable se révèlent une solution pertinente pour faire face aux changements qui bouleversent la profession. Cette approche agile permet d’être plus réactif et de mieux prendre en compte l’écosystème. Il est alors possible d’appréhender de manière plus efficace les attentes des clients et de renforcer une relation client devenue indispensable. Elles ont été analysées par Guillaume Proust et Jean Saphores. Ce dernier a également animé un atelier de présentation d’ECF Services, la solution innovante de la Fédération afin de permettre aux professionnels de proposer des services à la personne.

 

Apprendre à se détendre

Comme Malene Rydahl l’a démontré, le bien-être est indispensable à l’action et à l’innovation. Ainsi, le commissaire général du congrès national d’ECF, Luc Gosselin, avait planifié des moments de découverte de la région chaleureux et enrichissants.

 

Le dimanche, ceux qui le désiraient ont pu marcher sur les traces des héros du débarquement et découvrir la côte normande en Jeep et GMC d’époque. La journée s’acheva sur le bord de plage au restaurant « La Folie douce ».

Après une première journée de congrès intense et riche, les congressistes et les accompagnateurs ont pu participer à une soirée de prestige au Pôle international du cheval. Les experts-comptables ont pu se faire prendre en photo avec les chevaux de l’artiste équestre Pierre Fleury et assister à une présentation de poste hongroise et de dressage en liberté qui a émerveillé l’assistance, pendant le dîner. 

Après une seconde journée, tout aussi dense que la précédente, les congressistes se retrouvèrent dans le restaurant « Les Vapeurs » à Trouville pour une soirée fruits de mer et conclurent ce congrès en beauté. 

 

Être « Proactif face aux changements »

Parce que l’action n’attend pas, ce congrès a apporté aux participants l’enthousiasme, l’espoir et les méthodes pour ne pas se laisser submerger mais construire un nouvel avenir pour leur cabinet et pour la profession.

Toute l’équipe ECF vous donne rendez-vous à Marseille les 22 et 23 juin 2020 pour le prochain congrès annuel du syndicat ! 

 

 

1. Internet of Things : interconnexion entre internet et les objets (montre, pilulier, balance, alarme…)

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter

Juin 2019

SIC N° 385

  • La NPLAB, la nouvelle norme LAB du Conseil supérieur
  • 74e Congrès : demandez le programme
  • Aider les cabinets sur la stratégie numérique

Consulter