Juillet-Août 2015

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

La profession impliquée dans les échanges commerciaux mondiaux: avantage absolu… ou “relatif” ?

A l’heure où le Conseil d’Analyse Economique (CAE) rapporte -– dans une de ses publications datée de mai 2015 – que la perte régulière des parts de marché de la France à l’international est essentiellement due à un rapport « qualité/prix » insuffisant des produits français (cf. tableau), il peut être intéressant de s’interroger tant sur le rôle que sur l’apport réel ou potentiel de l’expert-comptable dans les échanges commerciaux – hors hexagone – de ses clients.

 

Adam Smith, philosophe et économiste britannique des Lumières, qualifiait déjà le commerce international de jeu à « somme positive » (création de richesses) lorsqu’il exposait sa théorie des avantages absolus au XIXe siècle, créant en cela une rupture avec le courant mercantiliste prévalant alors (cf. encadré). Cette division du travail, permettant à chacun d’exceller dans son domaine de prédilection, pourrait peut-être s’appliquer aux missions internationales qu’un expert-­comptable peut proposer à ses clients.

La première de ces missions est sans aucun doute « l’audit/diagnostic » de l’entreprise, champ d’actions plus que légitime de l’expert-comptable. S’il n’est pas le seul à pouvoir “œuvrer” en la matière (des diagnostics d’accompagnement à l’international sont, par exemple, proposés par Business France), son avis et son expertise seront indispensables tant à la mise en place d’un business plan qu’à la prise de décisions stratégiques. En effet, bon nombre des aspects commerciaux internes d’une entreprise sont de fait le “terrain de jeu” quotidien de l’expert-comptable (analyse du chiffre d’affaires, des coûts, des délais de paiement des clients étrangers, des litiges, créances douteuses, des avoirs/remises consentis, calcul des marges…).

 

La réalisation d’un diagnostic par l’expert-comptable permettra à l’entreprise de mieux identifier :

- ses forces et ses faiblesses ;

- les raisons qui la poussent à explorer des marchés hors de ses frontières ;

- l’adéquation de ses objectifs au regard de sa capacité de production, de financement, de mise à disposition de ressources humaines, adaptables dans tous les cas à l’international ;

- ses nouveaux besoins (en fonction des objectifs fixés) pour conquérir des marchés spécifiques.

 

Le diagnostic donnera également lieu à l’établissement de tableaux de bord prospectifs mettant en exergue les gains potentiels en termes de chiffre d’affaires, de profit, de développement commercial et financier. Toutes ces informations apportées par l’expert-comptable sont à forte valeur ajoutée et constituent la clé de voûte d’actions engageant la pérennité de l’entreprise. C’est au prix de cet investissement que la profession prendra l’avantage “absolu” auprès du chef d’entreprise en matière d’accompagnement à l’international face à des experts de tout poil !

 

La théorie de l’avantage absolu d’Adam Smith en quelques mots…
S’inscrivant dans le principe du libre échange, il s’agit de la possibilité qui est donnée à un pays de produire un bien avec un nombre de facteurs de production inférieur à celui des autres pays et de dégager un avantage absolu du fait même de sa spécialisation. Ces avantages absolus dégagés par pays, on pourra alors évoquer la notion de Division Internationale du Travail (DIT). Dans cette théorie le coût de production sera uniquement exprimé en heures de travail. Pour aller plus loin, on peut aussi s’intéresser à la théorie des avantages comparatifs de D. Ricardo illustrée à travers l’exemple du drap et du vin produits par l’Angleterre et le Portugal.

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

Mai-juin 2020

SIC N° 395

  • Spécial COVID-19 Financement - Mesures et initiatives pour soutenir les entreprises
  • Interview de François Asselin, président de la CPME

  • Enquête sur les conséquences de la crise sanitaire

Consulter

AVRIL 2020

sic n° 394

  • SOS Entreprises/SOS Cabinets : deux cellules pour vous accompagner face à la crise
  • Des FAQ thématisées pour mieux vous informer
  • La signature électronique, un outil indispensable pour la poursuite de votre activité

Consulter

MARS 2020

SIC N° 393

  • Réforme des retraites : décodage et mobilisation
  • Hubemploi : refondre pour mieux performer
  • Création du statut d'expert-comptable en entreprise

Consulter

FEVRIER 2020

SIC N° 392

  • Loi de finances 2020 : les principales mesures fiscales
  • DGFip : des chantiers structurants à venir
  • L'Arpec, un nouvel outil LAB au service des experts-comptables

Consulter