Juin 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Les marchés de la profession comptable

Le Conseil supérieur réédite son étude biennale sur les marchés de la profession comptable et présente ici sa méthodologie, les thématiques qui y sont analysées et un premier indicateur. Retrouvez chaque mois les résultats d’un chapitre de l’étude.

 

La méthodologie d’enquête

L’étude biennale sur les marchés de la profession comptable est réalisée à partir d’une enquête téléphonique (méthode CATI – Computer Assisted Telephone Interviewing) menée par TNS SOFRES – Stratégies d’opinion, auprès d’un panel d’entreprises et d’associations clientes ou non clientes de la profession comptable. En 2016, 660 entreprises de 0 à 249 salariés et 260 associations de 1 à 249 salariés ont été interrogées sur une -vingtaine de thématiques. Les résultats obtenus ont été redressés en fonction de la taille et du secteur d’activité afin d’être représentatifs de l’ensemble des entreprises et associations françaises. 

Afin de permettre un suivi longitudinal et de dégager des résultats et tendances structurels, les quatre dernières enquêtes sont affichées pour la plupart des indicateurs : 2010, 2012, 2014 et 2016. L’interprétation des résultats des différentes vagues d’enquête est basée, non pas sur l’évolution des indicateurs entre deux années d’enquête, mais sur un taux ou une tendance qui se dégage sur ces quatre années d’enquête. Autrement dit, l’intérêt se situe moins dans l’analyse d’une évolution d’un résultat entre deux années d’enquête que dans le fait de dégager un résultat moyen ou une tendance structurelle au travers de quatre vagues d’enquête échelonnées sur six années. Les résultats sont également déclinés par type de structure (entreprise ou association) et par taille.

 

Les thématiques de l’étude

Les entreprises et associations ont été interrogées sur une vingtaine de thèmes, regroupés au sein de trois grandes parties : le recours à l’expert-comptable ; la relation entre le client et son cabinet ; les attentes des clients et non-clients vis-à-vis de la profession.

La première partie permet de visualiser le taux de recours des entreprises et associations à un expert-comptable et pour quelle(s) mission(s) – fiscal, social, autres –, mais également de se comparer à d’autres prestataires de services tels que les avocats, les notaires ou les entreprises elles-mêmes, lorsqu’elles internalisent les prestations. Elle dévoile en outre les honoraires moyens et médians payés par les clients.

La deuxième partie revient sur la relation entre le client et son cabinet au travers de leur satisfaction, l’historique de la relation, la fréquence des contacts, l’image des cabinets vus par leurs clients ou encore les facteurs de choix du cabinet.

La troisième partie traite des attentes des clients et non-clients vis-à-vis des cabinets. Sur quelles missions les clients et potentiels clients ont des besoins (auxquels les experts-comptables pourraient répondre), pour quelles raisons une entreprise non-cliente pourrait le devenir, pour quelles missions et raisons les entreprises et associations font appel à un autre prestataire que l’expert-comptable… sont autant d’indicateurs analysés dans cette partie. L’étude conclut sur deux véritables indices de confiance du client : la question de la poursuite de la relation avec son cabinet et son intention de le recommander.

L’indicateur du mois : le taux de recours aux experts-comptables
En moyenne sur les six dernières années, sept entreprises et associations sur dix ont recours à un expert-comptable ou une association de gestion et de comptabilité (AGC). Les professionnels du chiffre demeurent, de loin, les principaux partenaires des entreprises et des associations, loin devant les avocats, les notaires... A l’heure où le métier d’expert-comptable est amené à évoluer en profondeur (avec notamment le développement de nouvelles missions dans le sillage de l’automatisation inéluctable de la mission comptable traditionnelle), ce taux de présence exceptionnel dans les entreprises et associations françaises est un avantage concurrentiel déterminant pour la profession.
Pour en savoir +

En attendant la parution, retrouvez les résultats de la précédente enquête (2014) sur www.bibliordre.fr

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

DECEMBRE 2017

SIC N° 368

  • Réforme du Code du travail : de nouvelles opportunités pour les entreprises
  • 5 questions à François Asselin, président de la Confédération des PME
  • Logiciels de caisse : « Tenez-vous prêts au 1er janvier 2018 »

Consulter

NOVEMBRE 2017

SIC N° 367

  • Congrès 2017 à Lille. Les experts-comptables ? Des experts conseil !
  • Les plénières
  • Les conférences

Consulter

OCTOBRE 2017

SIC N° 366

  • Les associations et les fondations : un marché ouvert à la profession
  • Déclaration sociale nominative : la DSN c'est parti !
  • Archivage des dossiers par les cabinets d'exercice comptable

Consulter

Septembre 2017

SIC N° 365

  • Zoom sur le programme du 72e Congrès
  • Passez à la vitesse supérieure avec capsurlenumerique.fr
  • Découvrez la version 2017 de l'étude « Marchés de la profession comptable »

Consulter