MARS 2018

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Entretien avec Evelyne Serin-Cabeau

La tenue du congrès national du 10 au 12 octobre 2018 est attendue par l’ensemble des experts-comptables auvergnats ; c’est une grande fierté pour nous tous

EVELYNE SERIN-CABEAU

 

Quel a été votre parcours professionnel ? Comment êtes-vous devenue expert-comptable ?


J’ai passé mon enfance et une partie de ma jeunesse à Clermont-Ferrand, entourée de l’effervescence professionnelle de mes parents qui avaient ouvert leur cabinet d’expertise comptable.


Je n’envisageais pas à l’époque de faire le même métier et j’ai ainsi débuté mon parcours étudiant par une école de commerce à Paris. Cependant durant ces années, la rencontre avec deux professeurs de droit des affaires et d’économie/gestion, et l’enthousiasme qu’ils transmettaient durant leurs cours, ponctués de leurs vécus professionnels, m’ont ramené sur le chemin de la gestion de l’entreprise. En parallèle, je me suis donc inscrite au DECF, puis complétée mon cursus par une formation spécifique en gestion et droit des entreprises ; école dont je suis sortie major de promotion.


Après des débuts à Paris, une opportunité a initié mon retour en Auvergne en 1995 pour intégrer un cabinet clermontois en tant que stagiaire. Diplômée en 1999, j’ai débuté ma carrière au sein du cabinet familial, puis au sein d’un groupe régional que je co-dirige avec plusieurs associés.

 

Quel a été votre parcours au sein des institutions ? Pourquoi cette volonté  de vous engager dans la vie ordinale ?


L’année de mon inscription, je me suis immédiatement investie au sein des instances en devenant membre de la commission TIC du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables Auvergne.


De 2002 à 2008, j’ai été élue, à deux reprises, en tant que présidente de la commission du Tableau. Ce rôle m’a permis d’acquérir une véritable maitrise des règles de la profession, avec le sentiment de rendre également service aux consœurs et aux confrères que nous accompagnons dans la mise en œuvre de ces règles. A la fin de mon deuxième mandat, j’ai intégré, durant 6 ans, la commission Marchés m’intéressant notamment aux questions de la création d’entreprise.

 

En parallèle de mon implication dans la profession, j’ai présidé le CGA Auvergne pendant 5 ans. Je me suis également engagée au sein de la délégation du Puy-deDôme de l’association nationale Femmes chefs d’entreprise.


S’engager dans la vie ordinale, c’est développer des valeurs humaines tout en ayant le sentiment d’agir concrètement sur son secteur et pour l’économie locale.

 

CROEC Auvergne chiffres

 

Quelle sont les objectifs fixés pour cette mandature ?


L’équipe élue et moi-même avons arrêtés trois priorités :

  • renforcer la proximité de l’institution avec les experts-comptables, à travers deux axes : mettre en œuvre des actions favorisant la dimension conseil de la profession, et répondre aux attentes et aux besoins quotidiens des confrères (recrutement, attractivité de la profession, formation, accompagnement vers la transition numérique, communication, confraternité, …) ;
  • promouvoir la profession auprès de l’environnement économique et politique ;
  • et enfin relever le défi qui constitue deux temps forts de cette mandature : la réforme territoriale de notre Conseil régional et la tenue du congrès national de la profession à Clermont-Ferrand en octobre 2018.

Un premier bilan 12 mois après avoir été élue ?

 

Nous avons déjà engagé le chantier de la promotion du métier de conseil des experts-comptables notamment avec l’organisation de notre premier forum régional à destination des professionnels libéraux. Mettre en avant cette dimension de notre profession est déterminant si l’on souhaite développer notre position auprès de ce marché.


Nous travaillons également sur l’image de l’expert-comptable en ayant par exemple initié une table ronde mettant en scène les partenaires sociaux, sur les Ordonnances Macron.


Pour l’attractivité de la profession, nous avons fait évoluer certaines de nos interventions afin de mieux les adapter aux jeunes. Résultat, lors du salon régional de l’étudiant dénommé InfoSup, nous avons multiplié par trois les contacts avec les étudiants.


Nous avons mis en place un nouveau groupe de travail Transition Numérique qui organise, fin mars, une table ronde à destination des confrères avec Sanaa Moussaid, présidente du Comité transition numérique du Conseil supérieur.


Enfin, le projet le plus structurant, le lancement prochainement de ce que nous avons appelé l’Académie. Les cabinets ont des difficultés importantes à recruter des collaborateurs pour exercer des missions de révision et établir les comptes annuels. L’Académie est un parcours de formation de 35 jours, plus 20 jours en immersion à destination de collaborateurs qui souhaitent évoluer, de jeunes diplômés ou de demandeurs d’emploi en reconversion.

 

Et sur la réforme territoriale,  où en est l’Auvergne ?


J’ai milité sans relâche pour la création d’entités territoriales assurant la proximité entre les experts-comptables et l’Ordre. Nous sommes heureux de la décision de créer des Délégations Territoriales Ordinales (DTO). Aujourd’hui, nous attendons une définition plus précise des missions et des moyens de ces DTO et surtout une validation par le législateur de cette réforme.


En parallèle et sans attendre, nous avons travaillé au renforcement des liens avec nos amis de Rhône-Alpes. Dès février 2017, nous avons proposé à Damien Dreux de venir travailler avec nous lors de notre séminaire de début de mandature. Nous avons par la suite développé les rencontres et mis en place des premiers partenariats, notamment sur la communication du nouveau service Hubemploi.


Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle phase : ainsi en matière de formation, nous engageons des échanges tant au niveau des missions ordinales qu’aux niveaux de la formation continue des confrères. Nous avons également associé le Conseil régional de l’ordre de Rhône-Alpes à l’organisation du 73e Congrès.

 

Parlons-en, que pouvez-vous nous dire sur ce 73e Congrès qui doit  se dérouler à Clermont-Ferrand ?


Naturellement, c’est la priorité de cette mandature. La tenue du congrès national du 10 au 12 octobre 2018 est attendue par l’ensemble des experts-comptables auvergnats ; c’est une grande fierté pour nous tous.


Voilà plus de 6 ans que nous travaillons à la candidature et aujourd’hui, je tiens à remercier tous ceux qui se sont investis et sont déjà vivement mobilisés depuis près d’un an pour préparer cette opération. Je n’oublie pas non plus nos permanents qui travaillent avec eux sur ces thèmes. Je veux également remercier les équipes du Conseil supérieur qui sont totalement investies pour la réussite de l’opération.


Nous travaillons dans le but de proposer à l’ensemble des participants un congrès confraternel et chaleureux, avec un accueil conçu et réalisé par des consœurs et des confrères. Le 73e Congrès sera l’occasion de découvrir notre territoire, son économie, sa culture, son tourisme et sa gastronomie.


Ce 73e Congrès sera assurément une grande réussite tant sur le fond que sur la forme et je dis à toutes les consœurs et tous les confrères, soyez les bienvenus en Auvergne !
 

BUREAU DU CONSEIL  RÉGIONAL D’AUVERGNE

  • Président : Evelyne Serin-Cabeau 
  • Vice-présidents : Laurent Clermont et Raphaëlle Faure 
  • Vice-président délégué : Romain Pozo
  • Trésorier : Christophe Besson

L’équipe des permanents  est composée de neuf personnes :  

  • Frédéric Fabre, secrétaire général 
  • Fabienne Berger, en charge de la commission Qualité, Entreprises, TIC et du club Fiscal
  • Anne-Marie Buisson-Chavot, en charge de la commission des DIP, du Tableau, Formation et suivi du stage
  • Claire Granero, en charge de la commission Administration, comptabilité et cotisations
  • Magali Arnaud, Accueil, secrétariat du Centre de formation (IFYC)
  • Christine Faure, secrétariat de la CRCC
  • Anne-Sophie Richard, chargé de développement de l’IFYC

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

JUIN 2018

SIC N° 374

  • 73e Congrès : Stratégie et compétences pour la croissance
  • Règlement général sur la protection des données : tenez-vous prêts !
  • Le site internet de l'Ordre fait peau neuve !

Consulter

MAI 2018

SIC N°373

  • Gestion des données personnelles et RGPD
  • 73e Congrès : cabinet, missions et marchés !
  • Déclaration annuelle des papiers : êtes-vous prêts ?

Consulter

AVRIL 2018

SIC N°372

  • Bilan 2017 des TPE-PME françaises
  • Les fidélité des clients envers leur expert-comptable
  • Le triple A du Leader : ambitieux, anthentique, attachant !

Consulter

MARS 2018

SIC N°371

  • 10 commandements pour se prémunir de la cybercriminalité
  • 73e Congrès : stratégie et compétences pour la croissance
  • Le 73e Congrès ; un rendez-vous en terre d'exception à ne pas manquer

Consulter