AVRIL 2018

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Bilan 2017 des TPE-PME françaises : de bons résultats en matière d'activité et d'investissement

L’Ordre des experts-comptables, à travers son baromètre « Image PME » permettant de suivre l’activité, l’investissement et l’emploi, dresse le bilan de la très belle année 2017 en matière d’activité et d’investissement pour les TPE-PME françaises.

Hausse moyenne d’activité  de 2.3 % sur l’année 2017

 

Les TPE-PME françaises ont connu une très belle année 2017, avec une augmentation moyenne de leur chiffre d'affaires (CA) de 2,3 %, supérieure à la croissance moyenne du PIB envisagée par l'Insee (+1,9 %). Le rythme de croissance tend donc à s'accélérer, comparativement à 2015 (+0,8 %) et 2016 (+1,1 %). Et les prévisions de croissance de l'Insee pour le premier semestre 2018 (+1,7 %, soit plus qu'un an plus tôt) laissent augurer de bonnes choses pour la première moitié de l'année. Plus d'incertitudes entourent, en revanche, le second semestre, avec un ralentissement possible du pouvoir d'achat des français sur l'ensemble de l'année 2018, qu'il conviendra de suivre.

 

bilan 2017 1

 

Des résultats positifs pour toutes les régions…


Sur l'ensemble de l'année 2017, toutes les régions, ainsi que La Réunion (+0,1 %, ce qui la situe en queue de peloton), se sont affichées en croissance en termes d'activité.


Quatre régions ont affiché des augmentations supérieures ou égales à 3 % et ont porté la croissance des TPE-PME françaises : en tête de liste, la Corse (+3,4 %) même si la taille de l’échantillon d'entreprises invite à la prudence en termes d'interprétation de l'ampleur des évolutions, suivie des Pays-de-la-Loire (+3,3 %) qui ont connu un très beau début d'année 2017, Auvergne-Rhône-Alpes (+3,2 %) qui termine l'année 2017 en trombe, en se classant à la première place lors des deux derniers trimestres, et la Bretagne (+3 %) avec une croissance bien orientée lors des quatre trimestres. Hormis la Corse, ces régions ont toujours fait partie du top 5 des classements trimestriels 2017. Les TPE-PME d'Occitanie (+2,8 %) et de Nouvelle-Aquitaine (+2,6 %) ont également connu une belle année, affichant des performances au-dessus de la moyenne annuelle nationale.


Quatre régions enregistrent des augmentations au niveau de la moyenne française pour l'année 2017 : Centre-Val de Loire (+2,3 %), Bourgogne-Franche-Comté (+2,2 %), Grand Est (+2,2 %) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (+2,2 %).


Les trois autres régions, Normandie (+2 %), Hauts-deFrance (+1,7 %) et Île-de-France (+1,5 %), ont connu des hausses en deçà de la moyenne annuelle nationale. La région francilienne se situe donc en dernière position du classement mais a tout de même enregistré une croissance prometteuse lors du dernier trimestre.

 

bilan 2017 2

 

… Pour chacun des dix secteurs d’activité suivis par l’Ordre des experts-comptables


La croissance de l'activité économique a bénéficié aux TPE-PME françaises des dix secteurs suivis par l'Ordre des experts-comptables en 2017.


Quatre secteurs ont affiché une hausse annuelle moyenne supérieure à la moyenne française, au premier rang desquels celui des transports et de l'entreposage. Les TPEPME de ce secteur ont en effet vu leur chiffre d'affaires progresser de 4,7 % par rapport à 2016. Celles du secteur de l'information et de la communication ont enregistré une hausse de 3,7 %. Les entreprises des secteurs des activités spécialisées, scientifiques et techniques (dont les experts-comptables) se classent en 3e position avec une hausse moyenne annuelle de 2,7 %. L'activité du secteur de la construction a également été bien orientée, avec une augmentation moyenne de 2,5 % sur l'année. L'indicateur synthétique du climat des affaires dans le bâtiment (Insee) a d'ailleurs fortement progressé au cours de l'année 2017 et retrouvé son niveau de 2009 en fin d'année.

 

bilan 2017 3

 

Les TPE-PME des secteurs des activités immobilières (+2,3 %), de l'industrie manufacturière (+2,2 %) et du commerce (+2 %) enregistrent des hausses au niveau, ou légèrement en deçà, de la moyenne française. C'est également le cas pour celles de l'hébergement restauration (+2,1 %), qui avaient largement souffert lors des deux années précédentes, suite aux attentats perpétrés. Il semble en effet que la clientèle, notamment étrangère, soit de retour.

 

Les TPE-PME des activités financières et d'assurance (+1,3 %) et surtout des activités de services (services fournis par des organisations associatives, réparation de biens domestiques et les autres services personnels) ont affiché des croissances en retrait (+0,9 %).

 

… Et chacune des catégories de taille  de TPE-PME


Toutes les catégories de taille de TPE-PME ont bénéficié de la hausse d'activité en 2017.


Les TPE-PME réalisant moins de 250 K€ et entre 250 et 499 K€ de chiffre d'affaires annuel ont affiché la même croissance annuelle moyenne (+1,2 %). Cela constitue sans conteste une excellente nouvelle après deux années consécutives de baisse d'activité. Les plus petites structures de notre échantillon avaient en effet enregistré des diminutions de 1 % en 2015 et de 1,4 % en 2016. Celles réalisant entre 250 et 499 K€ à l'année avaient vu leur activité reculer de 0,4 % en 2015 et de 0,6 % en 2016.


Les entreprises réalisant entre 500 et 999 K€ de chiffre d'affaires annuel ont vu leur activité croître de 2,2 % par rapport à 2016. Le résultat se situe au niveau de la moyenne annuelle française. Le rythme de croissance tend donc à s'accélérer après les hausses de 0,6 % en 2015 et de 1 % en 2016.


Les plus grandes PME de la base de données Statexpert, réalisant entre 1 et 50 millions de chiffre d'affaires à l'année, ont porté la croissance annuelle nationale, avec une hausse de 2,8 % par rapport à 2016. Pour elles également, le rythme de croissance a augmenté par rapport aux deux précédents exercices (+1,5 % en 2015 et +2 % en 2016). Autre bonne nouvelle, la hausse d'activité est allée crescendo tout au long de l'année 2017, laissant augurer de belles perspectives pour le début d'année 2018.

 

bilan 2017 4

 

Hausse moyenne de 1,9 %  de l’investissement en 2017

 

L'investissement annuel moyen des TPE-PME françaises a affiché une belle hausse en 2017 (+1,9 % comparativement à 2016). C'est une bonne nouvelle dans la mesure où les TPE-PME avaient ralenti leur effort en 2015 (-0,9 %) et 2016 (-0,4 %). La hausse de l'investissement global devrait, selon l'Insee, se poursuivre en 2018 avec le renforcement du CICE et des conditions de financement qui restent favorables (les taux d'intérêt devant rester faibles).

 

bilan 2017 5

 

Dix régions ont accru leur effort d’investissement en 2017


Sur l'ensemble de l'année 2017, les TPE-PME de dix des treize régions administratives ont accru leur effort d'investissement.


Quatre régions ont affiché des augmentations supérieures ou égales à 4 % et tiré à la hausse l'investissement des TPE-PME françaises : comme pour l'activité, la Corse (+13 %) se hisse tout en haut du classement, même si la taille d'échantillon d'entreprises invite à la prudence en termes d'interprétation de l'ampleur des évolutions. Les TPE-PME d'Auvergne-Rhône-Alpes (+4,9 %) réalisent également une très belle année en la matière, tout comme l'Occitanie (+4,7 %) et le Centre-Val de Loire (+4,1 %).
Les Pays-de-la-Loire (+2,8 %), les Hauts-de-France (+2,5 %), la Bourgogne-Franche-Comté (+2,5 %) et Grand Est (+2,1 %) enregistrent aussi des croissances supérieures à la moyenne nationale. Les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur (+1,7 %) et Normandie (+0,9 %) ont augmenté les montants investis, comparativement à 2016, mais de façon moins marquée qu'au niveau national.


Les TPE-PME des trois autres régions, Bretagne (-0,9 %), Île-de-France (-1 %) et Nouvelle-Aquitaine (- 3,2 %) ont réduit les montants investis. C'est également le cas de La Réunion (-13,4 %) même si, compte tenu de la taille de l'échantillon, l'ampleur de l'évolution est à prendre avec précaution.

 

bilan 2017 6

 

Une situation contrastée selon le secteur  d’activité...


Au niveau sectoriel, la situation a été contrastée en 2017 sur le plan de l'investissement pour les TPE-PME françaises.


Cinq secteurs, parmi les dix suivis par l'Ordre des experts-comptables, ont affiché une hausse des montants investis. En tête de liste, les TPE-PME du secteur de la construction ont accru leur effort de plus de 10 % par rapport à 2016. Comme le montre l'indicateur du climat des affaires du bâtiment, les indicateurs sont au vert et les chefs d'entreprise ont retrouvé la confiance en augmentant significativement les investissements. Les TPE-PME des secteurs des activités immobilières (+5,8 %), des transports et de l'entreposage (+5,6 %) et de l'industrie manufacturière (+5,1 %) ne sont pas en reste et ont fortement augmenté les montants investis. Les TPE-PME du secteur de l'information et de la communication ont également accru leur effort (+2,5 %) après une année 2016 de stagnation.


Les TPE-PME des secteurs du commerce (-0,5 %), des activités financières et d'assurance (-1 %), des activités spécialisées, scientifiques et techniques (-1,2 %), des autres activités de services (-2,3 %) et surtout de l'hébergement restauration (-4 %), ont en revanche réduit leur effort en la matière, comparativement à la même période de l'année précédente.

 

bilan 2017 6

 

… et selon la catégorie de taille de TPE-PME


En termes d'investissement, toutes les catégories de taille de TPE-PME n'ont pas été logées à la même enseigne en 2017.


Les TPE-PME réalisant moins de 250 K€ de chiffre d'affaires annuel ne semblent pas avoir retrouvé confiance en l'avenir et ont réduit leur effort d'investissement de 1,8 % comparativement à l'année 2016. Il s'agit de la troisième année consécutive de baisse après celles de 5 % en 2016 et de 4 % en 2015. Seule consolation, cette diminution est moins importante que celles des deux précédentes années.


Les entreprises réalisant entre 500 et 999 K€ de chiffre d'affaires annuel ont accru les montants investis de 1,8 % par rapport à 2016. Le résultat se situe au niveau de la moyenne annuelle française. Il s'agit d'une excellente nouvelle après les mauvais résultats enregistrés en 2016 (-2 %) et 2015 (-0,7 %).


Les entreprises réalisant entre 250 et 499 K€ (+2,3 %) et surtout les plus grandes PME de notre base (+3,1 %), réalisant entre 1 et 50 millions de chiffre d'affaires à l'année, ont porté la croissance annuelle nationale. Pour les premières, la confiance semble retrouvée après la frilosité affichée en 2016 (-3,1 %). Pour les secondes, la mauvaise passe de 2015 (-0,6 %) semble loin, avec une croissance retrouvée depuis 2016 (+2,4 %) et qui tend à s'intensifier en 2017.

 

bilan 2017 8

 

Sources & méthodologie

  • Les données proviennent de la base de données Statexpert, construite à partir des télédéclarations sociales et fiscales réalisées par les experts-comptables pour le compte de leurs clients, les TPEPME. Les données présentées ici sont issues de la compilation des informations provenant des déclarations mensuelles et trimestrielles de TVA.
  • Les indices et évolutions annuelles présentées sont les résultats moyens des indices d'activité et d'investissement des quatre trimestres des années 2015, 2016 et 2017.
  • Les indices trimestriels sont basés sur un échantillon moyen de 300 000 entreprises au niveau national.
  • Les données sont toujours présentées à périmètre constant d’entreprises, recalculé à chaque période ; les évolutions sont calculées en glissement annuel (une période par rapport à la même période de l'année précédente).
  • Les données concernent les TPE-PME réalisant entre 20 K€ et 49 999 K€ de chiffre d'affaires annuel.
  • Les secteurs correspondent à la nomenclature d'activités française - NAF rév. 2, 2008 (édition 2015) - Niveau 1, soit 21 secteurs (avec un zoom sur 10 d'entre eux dans la partie sectorielle).

 

Marc Malard

Chargé de missions au Conseil supérieur

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

AVRIL 2018

SIC N°372

  • Bilan 2017 des TPE-PME françaises
  • Les fidélité des clients envers leur expert-comptable
  • Le triple A du Leader : ambitieux, anthentique, attachant !

Consulter

MARS 2018

SIC N°371

  • 10 commandements pour se prémunir de la cybercriminalité
  • 73e Congrès : stratégie et compétences pour la croissance
  • Le 73e Congrès ; un rendez-vous en terre d'exception à ne pas manquer

Consulter

FÉVRIER 2018

SIC N°370

  • Tout savoir sur la loi de finances  et loi de financement de la Sécurité sociale 2018

  • 5 questions à Gilbert Le Pironnec, vice-président  en charge du secteur Prospective  et Spécialités du Conseil supérieur

  • Le rapport de fin de mission,  en pratique

Consulter

JANVIER 2018

SIC N°369

  • Assurer le financement de la reprise d'entreprise
  • 5 questions à Lucie Desblancs, vice-présidente en charge du secteur Développement et Croissance économique du Conseil supérieur
  • 2e édition de la journée du numérique : un véritable succès !

Consulter